La programmation du Mois de l’eau Saguenay–Lac-Saint-Jean dévoilée

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
La programmation du Mois de l’eau Saguenay–Lac-Saint-Jean dévoilée
Les porte-paroles de l'évènerment, Samuel Girard et Kasandra Bradette. (Photo : Courtoisie)

La troisième édition du Mois de l’eau Saguenay- Lac-Saint-Jean se tiendra de manière électronique, cette année. L’Organisme de bassin versant du Saguenay (OBV Saguenay) et l’Organisme de bassin versant Lac-Saint-Jean (OBV Lac-Saint-Jean) ont d’ailleurs dévoilé aujourd’hui la programmation de l’évènement, qui se déroule au courant du mois de juin.

Les organisateurs ont créé un événement numérique, non éphémère, où des entreprises touristiques, des organisations du domaine de l’environnement, des municipalités et bien d’autres encore s’allient pour offrir un événement riche et diversifié où l’eau est à l’honneur.

Il sera possible de participer à des conférences ZOOM, des formations en ligne, des visites virtuelles, des concours et au visionnement de capsules vidéo informatives.

Pour participer aux différentes activités, les organismes invitent la population à visiter la page Facebook du Mois de l’eau Saguenay-Lac-Saint-Jean, où chacune d’entre elles sera relayée.

Le Mois de l’eau, une initiative provinciale

Cette initiative est prévue dans le Plan d’action 2018-2023 de la Stratégie québécoise de l’eau, qui déploie des mesures concrètes pour protéger, utiliser et gérer l’eau et les milieux aquatiques de façon responsable, intégrée et durable.

Des porte-paroles bien d’ici

Cette année, deux porte-paroles se sont associées pour la promotion du Mois de l’eau Saguenay-Lac-Saint-Jean. Samuel Girard, patineur de vitesse double médaillé à ses premiers Jeux olympiques à Pyeongchang en 2018. Il s’agit de la deuxième année que Girard agit comme porte-parole de l’évènement.

Kasandra Bradette, elle aussi patineuse de vitesse et athlète aux Jeux olympiques à Pyeongchang en 2018, complète le duo de porte-paroles de l’événement. Originaire de Saint-Félicien, la jeune femme étudie en biologie à l’Université du Québec à Chicoutimi et est titulaire d’une bourse du CRSNG, qui lui permet de travailler tout l’été avec un professeur-chercheur.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des