La robotisation agricole en pleine expansion

Photo de dhudon
Par dhudon
La robotisation agricole en pleine expansion
David Côté et Guy Gagnon sont les copropriétaires de l’entreprise fondée en 1981 par le père de ce dernier, André Gagnon. (Photo : Courtoisie)

L’entreprise Équipements laitiers Gagnon de Saint-Prime qui se spécialise dans la vente, l’installation et l’entretien d’équipements agricoles continue sa croissance et la pandémie a peu d’impacts négatifs sur les affaires.

Guy Gagnon et David Côté sont les copropriétaires de l’entreprise, fondée en 1981 par André Gagnon.

« On va fêter les 40 ans de l’entreprise en 2021 et on veut souligner ça. Avec la pandémie, on ne sait pas encore quelle forme ça prendra, mais c’est certain qu’on ne passera pas à côté », assure David Côté.

Le marché des robots pour la traite des vaches a été très fort en 2020 pour l’entreprise qui parle même d’une année record. La traite robotisée fournit des données précises sur chacune des vaches.

« C’est vraiment notre service le plus populaire, le plus en demande ».

Parmi ses gros clients, la Ferme Ruisseau Clair de Jacquelin Drapeau, à Normandin, a été la première à faire appel aux services d’Équipements laitiers Gagnon pour l’implantation de la robotisation pour la traite, en 2008, et elle vient tout juste de se rééquiper avec eux de quatre nouveaux robots.

Un incontournable

La Ferme Morin à Sainte-Jeanne-d’Arc (Jean-Pierre Morin) représente la plus grande réalisation à ce jour des Équipements laitiers Gagnon, avec l’installation de six robots de traite en plus de trois autres robots de remplacement en 2020-2021. D’autres majeurs, comme la Ferme Bio Robert Laprise et Fils ou encore la Ferme Lait d’Or, à Saint-Félicien, ont aussi modernisé leurs installations, notamment avec la robotisation de la traite des vaches.

Aujourd’hui, la robotisation des fermes est devenue pour une majorité un incontournable.

« Ces années-ci, on vend et on installe une dizaine de robots de traite par année. C’est très bon. Les agriculteurs sauvent beaucoup de temps avec la robotisation et cela leur permet de passer à d’autres tâches aussi essentielles au bon fonctionnement de la ferme. Il ne faut pas négliger aussi l’amélioration de la qualité de vie des agriculteurs ».

La région compte environ 285 fermes laitières avec près de 70 robots pour la traite des vaches. David Côté indique aussi que 11,2 % des producteurs laitiers possèdent des robots Lely pour une production de 24 % du lait de la région.

« La robotisation aide aussi à pallier le manque de main-d’œuvre en agriculture tout en permettant à l’agriculteur de produire plus de lait et à moindre coût », termine David Côté.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires