La saga du refuge de Rubie Bergeron dans l'impasse

La saga du refuge de Rubie Bergeron dans l'impasse

CONTESTATION. Ville d’Alma a beau vouloir modifier son règlement de zonage afin de venir en aide à Rubie Bergeron, pour relocaliser son refuge animal dans un milieu approprié, cette dernière se bute à une nouvelle opposition.

Ce lundi, la ville adoptait en seconde lecture le projet de modification de son règlement de zonage qui comporte notamment les éléments permettant à Rubie Bergeron de réutiliser une ancienne petite ferme, sur le rue J-W Fleury, à St-Cœur-de-Marie, à l’extrémité du secteur, en direction de l’Ascension.

Ce refuge devrait comporter un maximum de 20 chiens et limite entre 9 h et 16 h, un à la fois, la permission de sortir les chiens dans un enclos extérieur commercial. Le règlement limite à quatre le nombre de contraventions au règlement, après quoi, le permis serait retiré.

Opposition

« Nous ne sommes pas contre ses intentions, nous sommes contre son implantation. Qui voudrait vivre à côté d’un refuge pour animaux ? », a questionné ouvertement Claudine Bouchard, une future voisine immédiate du site en question.

Elle-même et un autre voisin ont adressé une requête officielle auprès de Ville d’Alma pour dénoncer la venue de ce refuge dans leur voisinage, à moins de 700 pieds de leurs résidences.

Pour une, on envisage une perte de valeur de sa résidence. Pour l’autre, parent d’un enfant autiste qui a une ouïe très sensibles et une peur des chiens, cela est inacceptable.

Devant ces nouvelles révélations, Ville d’Alma a retiré les points d’amendement au zonage concernant le futur refuge et le tout sera réexaminé à la lumière des nouveaux éléments.

Présente à la séance du conseil, Rubie Bergeron a eu beau donner des explications additionnelles sur le fonctionnement de son nouveau refuge, rien n’y a fait et le dossier est à nouveau bloqué et à l’étude.

En raison de la période estivale, ce n’est qu’à la séance du 3 août prochain que le projet reviendra devant les élus.

Partager cet article