La SQ prend possession d'un nouvel équipement pour intervenir sur le lac St-Jean

La SQ prend possession d'un nouvel équipement pour intervenir sur le lac St-Jean

La direction générale de la Sûreté du Québec de la MRC Lac-Saint-Jean-Est a présenté à la presse régionale leur nouveau bateau de patrouille d’une longueur de 28 pieds. Ce bateau peut filer à une vitesse de plus de 90 km/h et affronter des vagues d’une hauteur de 16 pieds. La nouvelle acquisition est également équipée d’éléments électroniques de la dernière génération.

Le nouveau bateau de la SQ est au Lac-Saint-Jean depuis déjà quelques semaines. Les capitaines de ce bateau sont à poursuivre une session de formation qui doit leur permettre de soutirer le maximum de cet équipement lorsque l’escouade nautique de la SQ est appelée à intervenir. Jusqu’à maintenant, l’escouade nautique de la SQ de la MRC Lac-Saint-Jean-Est a répondu à une dizaine de demandes d’intervention sur son territoire.

«Le bateau est attitré à l’escouade de votre MRC, mais il n’est cependant pas exclu que cet équipement puisse intervenir dans d’autres régions. Récemment, nous avons eu à intervenir sur la rivière Richelieu lors d’une période d’inondation, et la SQ a utilisé plusieurs équipements qui se retrouvaient dans divers coins de la province. L’équipement est transportable sur d’autres plans d’eau si le besoin s’en faisait sentir», souligne le sergent Johnny Drolet, coordonnateur provincial des patrouilles nautiques au sein de la SQ.

Au niveau provincial, la flotte des escouades nautiques de la SQ peut compter sur quelque 77 embarcations. La nouvelle politique de renouvellement des équipements permet de fournir aux régions des équipements mieux adaptés à leurs besoins.

«Nous avions ici des embarcations de plaisance qui n’étaient pas particulièrement adaptées aux conditions que les patrouilleurs devaient affronter sur les eaux du lac Saint-Jean. Aujourd’hui, on peut affirmer que l’escouade nautique a entre les mains un équipement à la fine pointe de la technologie, pouvant répondre en toute sécurité aux diverses activités de sauvetage. Le nouveau bateau est d’une plus grande capacité est un véritable outil de travail. L’équipement électronique que l’on retrouve à bord est d’une très grande versatilité et permet des manœuvres que l’on ne pouvait exécuter auparavant tel que la recherche sur un plan d’eau la nuit. Avec la caméra thermique, les patrouilleurs peuvent travailler la nuit, lors de fortes pluies et même lorsqu’il y a du brouillard ou de la brume», souligne le sergent Drolet.

La nouvelle acquisition de la SQ est également dotée d’un radar et de plusieurs équipements qui inscrivent sur un écran la carte marine du plan d’eau, la profondeur de l’eau et sa température.

Le nouveau bateau en aluminium de la SQ est doté d’une cabine pouvant accueillir deux opérateurs et qui permet à ceux-ci de travailler dans les conditions maximales. D’autres personnes peuvent également monter à bord du bateau, selon les circonstances. Le bateau est également insubmersible. En cas de retournement, les flotteurs lui permettent de se maintenir à flot.

Au cours des prochaines semaines, l’escouade nautique de la SQ du Domaine-du-Roy pourra également compter sur un équipement similaire, mais d’une dimension un peu plus petite, soit un bateau de 24 pieds, doté d’une console centrale.

Partager cet article