L’Ascension : Le maire se tourne vers les familles et l’industrie forestière

Photo de William Fradette
Par William Fradette
L’Ascension : Le maire se tourne vers les familles et l’industrie forestière
Louis Ouellet veut avoir le plus de jeunes familles possible dans sa municipalité. (Photo : Trium Médias - William Fradette )

Le maire de l’Ascension-de-Notre-Seigneur, Louis Ouellet, est fier d’orienter les actions de sa municipalité vers les jeunes familles. Il demande à nouveau au gouvernement de prendre en charge la route empruntée par les camions qui quittent la scierie Arbec.

Le dossier du tronçon de route de 6 km qui se trouve au cœur la municipalité constitue en effet un problème pour la localité.

« On a la chance d’avoir la plus grande scierie au Québec [Arbec], avec la plus grande capacité forestière et 325 emplois, on est bien servi », a admis le maire. Cependant, il souligne qu’entre 400 et 500 camions traversent la ville chaque jour.

Ce sont ces 6 km de route appartenant à la municipalité qui posent problème.

« On a emprunté 1,2 M$ il y a 17 ans pour refaire ce tronçon, on a pas encore fini de le payer. Refaire ça aujourd’hui coûtera 4,5 M$, car on a des ponceaux à reconstruire. On ne veut pas avoir à assumer le coût de réfection de cela et ça va commencer à être urgent. On n’a pas les moyens ! », lance Louis Ouellet.

« C’est une priorité que le ministère des Transports reprenne cette route, c’est d’une importance capitale pour la région et pour l’ensemble de la province de Québec, car c’est une entrée majeure pour les ressources naturelles, on veut donc que le ministère s’en charge », a clamé le maire, qui dit avoir sensibilisé le député Éric Girard à sa cause.

Jeunesse

L’Ascension-de-Notre-Seigneur se porte bien. La municipalité de 2 082 âmes vit actuellement un rajeunissement de sa population, dû en partie aux mesures prises par la mairie pour attirer de jeunes familles.
C’est du moins ce que revendique Louis Ouellet.

« On a une population qui grandit ; on a un aréna opérationnel, un gymnase, l’église a été changée en centre multifonctionnel et on fait nos terrains en pensant aux familles ; on est vraiment orienté pour les familles », a-t-il rappelé.

Preuve du succès de l’opération, on prétend que 80 enfants fréquenteraient le camp de jour de l’Ascension.

Inquiétude

Louis Ouellet a conclu l’entrevue sur ses inquiétudes quant à l’industrie forestière, toujours dans l’incertitude à cause du caribou forestier.

« C’est ce sur quoi est basé notre économie, je crois que les élus le savent, mais on dirait que des fonctionnaires non. Je suis inquiet, surtout pour des villes des alentours, mais aussi pour nous », a confié gravement l’élu.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des