Le Collège d'Alma offrira un DEC en technologies sonores

Le Collège d'Alma offrira un DEC en technologies sonores

Après quelque sept ans de démarches, le Collège d’Alma vient de recevoir l’autorisation pour offrir dès septembre 2015 un nouveau programme, un DEC en technologies sonores. Une allocation de 1 334 000 $ est accordée au Collège afin de répondre aux nouveaux besoins.

La première cohorte d’élèves amorcera donc ce programme de trois ans à l’automne 2015 pour une formation d’une durée de 2430 heures et un apprentissage sur 19 compétences en rapport avec la sonorisation.

Depuis 1990, le Collège offrait déjà un AEC en sonorisation d’une durée de 1770 heures.

Le nouveau programme vise à former des spécialistes responsables des aspects technologiques et artistiques de sonorisation et de productions sonores. Les finissantes et les finissants du nouveau programme pourront donc travailler dans l’industrie du disque et du spectacle, mais aussi en cinéma, en télévision et en radio, ainsi qu’à la conception de jeux vidéo.

Le député/ministre Alexandre Cloutier, était particulièrement fier d’en faire l’annonce tout en précisant qu’outre le Collège d’Alma, une autre institution collégiale dont le nom sera dévoilé prochainement offrira également ce programme.

« Je suis très fier d’annoncer que le Collège d’Alma devient l’un des deux seuls endroits au Québec à offrir le programme d’études en Technologies sonores. Cette nouvelle offre de formation collégiale permettra aux jeunes d’ici de poursuivre leurs études chez eux, mais également d’attirer des étudiants de partout au Québec », a souligné le ministre Cloutier.

Détails du programme

Des allocations de 471 000 $ et de 863 000 $ sont accordées au Collège pour l’achat d’équipements et l’aménagement des locaux, ce qui permettra d’accueillir une cohorte de 25 nouveaux étudiants chaque année.

Ce programme permettra de répondre aux besoins de main-d’œuvre dans les maisons de production, les studios de postproduction, les studios d’enregistrement sonore, les services de télédiffusion et de radiodiffusion, les services de sonorisation, les salles de spectacle et les entreprises de conception de jeux vidéo ou de contenu multimédia.

« C’est une annonce fondamentale pour nous et pour l’avenir du Collège d’Alma. Je suis extrêmement fier que ce dossier ait abouti, et je remercie chaleureusement le ministre Cloutier pour son soutien indéfectible à notre égard. De même, je remercie le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne, qui, par cette décision, démontre concrètement sa volonté de soutenir le développement des cégeps en région », a lancé avec enthousiasme Bernard Côté, directeur général du Collège en soulignant que c’était un fait rare de développer un nouveau programme de formation au Québec.

Le Collège d’Alma pourra donc passer en troisième vitesse et confirmer sa position de leader dans le secteur des arts avec le programme en musique et technologies informatiques.

Partager cet article