Le conseil municipal d'Alma demande une réélection en bloc

Le conseil municipal d'Alma demande une réélection en bloc

Le conseil municipal de Ville d'Alma aura-t-il le même visage à l'issue de l'élection de novembre prochain ? Entourant le maire Marc Asselin

Profitant de l’une des dernières séances du conseil avant les vacances estivales, les huit conseillers de Ville d’Alma ont confirmé tour à tour leur intention de se représenter pour un autre mandat lors de l’élection de novembre prochain. Dans le cas du maire Marc Asselin, déjà, à l’automne dernier, il avait clairement signifié son intention de demander un 2e mandat.

C’est le conseiller au siège #7, Pascal Pilote, qui a lancé le bal en faisant inscrire aux affaires nouvelles, à la fin de la réunion, un point d’intérêt portant sur les élections municipales, affirmant qu’il se faisait régulièrement demander s’il serait candidat à la prochaine élection, ce qu’il répond par l’affirmative.

« Personnellement, la politique, ça me passionne et avec des dossiers comme j’ai hérité, dont l’Aéroport, je sais que ce n’est qu’un début. J’ai consulté ma conjointe et mes quatre enfants et j’ai eu le OK de continuer. Je suis prêt pour la campagne », a-t-il lancé.

Naturellement, cette démonstration publique de la part du conseiller Pilote a lancé e bal.

Son voisin de quartier, Alain Fortin, au siège no #8 demande également un 2e mandat.

« Je me suis découvert une passion pour la politique municipale avec les dossiers que j’ai eus à défendre. J’ai hâte à la mi-août pour amorcer le porte-à-porte dans mon quartier pour demander aux gens quelles sont les priorités pour le prochain mandat », a-t-il laissé tomber.

Sylvie Beaumont, la seule représentante féminine sur le conseil municipal, au siège #6, a elle aussi consulté sa petite famille et elle sera à nouveau candidate pour un 4e mandat.

« J’en ai jasé avec ma famille, car le temps que l’on met en politique, c’est du temps que l’on n’a pas pour son conjoint, ses enfants ou soi-même. Mais, j’ai la passion et l’intérêt de continuer à servir la population avec de beaux mandats », soulève-t-elle.

Face à elle, de l’autre côté de la salle, Lucien Boily qui représente le siège #1, soit le secteur St-Cœur-de-Marie, rappelle, un peu en riant, qu’il est encore le seul retraité du groupe et qu’il a beaucoup de temps à consacrer à la vie politique. Soulignant l’équipe extraordinaire avec laquelle il a la chance de travailler, il rappelle que son implication depuis quatre ans dans les dossiers de la MRC et comme président de la Régie des matières résiduelles, l’emballent totalement et qu’il a le goût de poursuivre les dossiers dont celui du lieu d’enfouissement technique d’Hébertville-Station qui ne sera sans doute pas complété avant l’élection municipale de novembre.

Son voisin de table, Jocelyn Fradette qui représente le quartier #2, a déjà huit ans de fait à la table du conseil et demande lui aussi un renouvellement de mandat.

Soulignant la qualité des autres élus, des employés municipaux et des hauts fonctionnaires qui secondent les élus dans leur fonction, Jocelyn Fradette rappelle qu’il est venu en politique pour deux raisons: travailler pour les jeunes et travailler pour son quartier.

Le cadet des conseiller, Frédéric Tremblay du siège #4, n’en demande pas moins que son 4e mandat comme représentant du centre-ville.

« Quand je regardes les dossiers, quand je suis arrivé il y a 10 ans, la très grande majorité sont réglés si ce n’est celui de la rivière Petite-Décharge. Je ne suis pas porté sur le côté mondain de la politique, j’aime travailler sur les projets concrets et les faires avancer », lance-t-il.

Son voisin Gilles Girard, au siège #3, demande un 2e mandat.

« Tout est encore à faire et les dossiers sont de plus en plus intéressants. Je suis content de voir que certaines de mes idées ont progressé dans les domaines du développement durable et de la conservation de l’énergie », analyse-t-il.

Finalement, Gino Villeneuve, au siège #5, une recrue de l’édition 2009, ne cache pas qu’il aime de plus en plus son travail de représentant du quartier St-Pierre.

« Comme étant mon propre patron, j’ai plus de disponibilité et j’aime travailler avec une équipe extraordinaire », lance-t-il.

Profitant naturellement de ce tour d’horizon politique, le maire Marc Asselin n’a pas manqué de souligner, comme il l’a fait à plusieurs reprises d’ailleurs depuis quatre ans, qu’il a toujours aimé travailler avec cette actuelle équipe autour de la table du conseil.

« Ce sont des gens qui travaillent convenablement, dans le respect de chacun. Et comme on dit, huit têtes valent mieux qu’une », a-t-il lancé en souhaitant bonne chance à chacun.

Le recul de l’été permettra à chacun de peaufiner ses dossiers et assurément qu’en août prochain, le bal de l’élection municipale décollera pour de bon.

Reste maintenant à savoir si le maire Marc Asselin aura de l’opposition.

Pour le moment, les quelques rumeurs entendues à gauche et à droite, sont demeurées… au stade de la rumeur.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article