Le CSI fête quarante années d’existence

Photo de Isabelle Tremblay
Par Isabelle Tremblay
Le CSI fête quarante années d’existence
(Photo : Courtoisie)

C’est en 1979 que la sœur Nicole Guy a fondé le Centre de solidarité internationale du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CSI). À l’époque, elle désirait faire connaître à la population de la région la misère humaine qui se vivait dans certains pays.

Sœur Guy effectuait des missions humanitaires au Paraguay. « Elle constatait qu’on ne parlait pas de la détresse que vivent des gens à l’international. Sœur Guy a donc fondé le CSI pour que la population soit davantage sensibilisée sur ce qui se vit dans le monde. Le premier local de l’organisme avait pignon sur rue dans le logement 4 ½ pièces de Sœur Guy », explique Véronique Fortin, chargée de projet pour l’organisme.

Quarante ans plus tard, le CSI intervient dans quatre pays du monde. « Nous sommes le seul organisme de coopération internationale de la région », précise-t-elle.

Trois volets d’intervention

Le CSI s’implique sur des projets de développement au Burkina Faso, Sénégal et en Équateur. « On a également débuté des plans d’intervention en Colombie ».

Un autre mandat que s’est donné l’organisme consiste à proposer, à ceux qui le désirent, des stages à l’international.

« Au cours des vingt dernières années, ce sont plus de 800 stagiaires qui ont bénéficié de ce volet ».

« Finalement, dans la région, nous nous impliquons dans l’éducation à la citoyenneté mondiale. En sensibilisant les gens, certains s’engagent dans des activités de coopération internationale », ajoute Véronique Fortin.

Activités du 40e

Le souper-bénéfice, qui s’est tenu il y a quelques jours, a marqué le début des activités qui visent à souligner les quarante années d’existence du Centre. On a profité de l’occasion pour dévoiler le nouveau logo et la nouvelle image corporative du CSI.

« Au cours des prochains mois, plusieurs activités s’ajouteront. On va assurer une présence au Salon des 50 ans et plus de la FADOQ et au festival Tam Tam Macadam. Le chœur Aquilon s’est associé à ces fêtes pour présenter, au cours de l’année, un souper-bénéfice, à l’église Saint-Joseph. Le brunch au Café du Clocher revient comme pour les années précédentes. Finalement, en novembre nous proposerons plusieurs activités. »

Cuisine internationale

Le CSI s’est vu remettre un soutien financier gouvernemental de 70 000 $.

« Nous avons obtenu ce montant pour le déploiement régional du projet Cuisines collectives intergénérationnelles et solidaires », mentionne Véronique Fortin.

Le projet financé permettra la mise en place de cinq cohortes intergénérationnelles de cuisines collectives, une par territoire de MRC.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des