Le dossier est rendu à la SHL et on est optimiste !

Le dossier est rendu à la SHL et on est optimiste !

FINANCEMENT. Jeudi dernier, la direction de la Coopérative de services à domicile de Lac-St-Jean-Est a déposé officiellement son dossier final à la Société d’Habitation du Québec pour obtenir une aide financière pour la Maison Jean-Eudes Bergeron.

« On a terminé le montage financier jeudi dernier et on a immédiatement transmis le dossier à la SHL. On est optimiste d’obtenir une réponse positive. On leur donne une dizaine de jours pour réagir car je vous rappelle que l’on est toujours en situation d’urgence », rappelle Gilles Bergeron, président de la Coop.

L’organisme s’est associé un spécialiste en la matière pour bâtir le formulaire afin de déposer la demande dans le cadre du programme Accès-Logis de la SHL.

Ville d’Alma, l’Office municipal d’habitation de même que la Coop sont partenaires dans cette présentation qui vise à obtenir un financement spécial pour soutenir les frais d’opération et d’occupation de la maison tandis que la CIUSSS prendrait en charge, comme c’est le cas depuis le début, des frais entourant les soins à accorder à la vingtaine de clients que compte la Maison Jean-Eudes-Bergeron.

Gilles Bergeron précise qu’un soin particulier a été apporté au montage financier et à la rédaction des documents: « Notre document est dans les règles, il demande des petits correctifs ou il va être rejeté. On est positif qu’il va être bien reçu notamment parce que le politique s’est impliqué dans ce dossier pour le faire avancer et on est confiant qu’il va bien être reçu par la SHL. »

La date butoir demeure toujours le 1er septembre, suite à l’extension de deux mois obtenu par le gouvernement pour faire avancer le dossier.

À ce sujet, Gilles Bergeron pense qu’il ne serait pas trop compliqué d’obtenir un troisième mois de délais si cela est requis pour la poursuite et la finalisation du dossier

Rappelons que la Maison Jean-Eudes Bergeron est aux prises avec des problèmes financiers depuis plusieurs mois.

Notamment, plusieurs manifestations ont eues lieu, forçant notamment le monde politique à se mouiller dans le dossier.

Pour un, le maire d’Alma, Marc Asselin a tout fait pour soutenir la coopérative et travailler à la recherche d’une solution.

Le premier ministre Philippe Couillard est bien au fait du dossier et son gouvernement est également en mode recherche de solutions.

Partager cet article