Le gel des effectifs a changé la donne

Le gel des effectifs a changé la donne
Les étudiants en protection de la faune apprent tout de leur futur métier.

EMBAUCHE. Pour la première cohorte, le programme a connu un succès incroyable avec 29 diplômés. Cependant, le gel des effectifs de la fonction publique, en août 2014, a changé la donne

« Tout fonctionnait comme prévu avec le ministère. Dès le départ et c’est un élément que l’on travaille encore aujourd’hui, pour l’embauche des agents de la faune, c’est d’avoir un concours réservé aux détenteurs de l’attestation d’études collégiales (AEC) Protection de la faune. Cependant, c’est le Conseil du Trésor qui fait les embauches et n’importe qui peut appliquer. Le ministère est d’accord avec notre position et travaille auprès du Conseil du Trésor en ce sens-là », explique Patrick Girard.

Le fait que les finissants à Alma aient déjà 1605 heures de formation, ils partent en avance car les agents de la Faune sont formés à la réserve de Duchainey sur une période de 26 semaines, ramenée à seulement 15 semaines pour un finissant d’Alma.

Au moment où quelque 23 des 29 diplômés d’Alma devaient être embauchés, en août 2014, on a annoncé les coupures de postes et le gel de l’embauche.

« On était en lien avec le ministère qui travaillait pour contourner cela. Depuis le début de cette histoire-là, nous, on a toujours gardé confiance et on a continué à parler à nos jeunes de la 2e cohorte pour les encourager et notre 3e cohorte s’apprêtait à commencer. On leur a suggéré fortement de poursuivre leurs études car l’embauche, on sait que ça va revenir. Dans la 2e cohorte on a perdu seulement deux élèves », lance le directeur de la formation continue.

Le collège a donc diplômé 29 élèves à la première cohorte, 26 à la 2e et quelque 25 autres élèves sont inscrits à la troisième cohorte qui prendra fin en décembre prochain.

« J’ai bon espoir que les quelques 23 étudiants qui devaient être embauchés en 2014 vont l’être cette année et entrer dans le processus. Ils n’ouvrent pas un nouveau concours, ils prennent l’ancien et 23 de nos finissants avaient déjà été retenus et avaient passé tous les tests d’enquête de sécurité », souhaite Patrick Girard.

Le travail se poursuit avec le ministère de la Faune pour s’assurer que les finissants de la 2e cohorte auront accès à un concours réservé aux détenteurs d’un AEC pour qu’ils puissent être embauchés à quelque part à l’automne ou au début de l’hiver prochain.

Patrick a confiance et les discussions avec les gens du ministère font en sorte que la 4e cohorte va être lancée à la fin août prochain. Déjà, une quarantaine de dossiers d’inscription sont entrés. On souhaite en avoir 60 pour en sélectionner 30 qui amorceront alors la formation.

Rappelons qu’en vertu de l’entente de formation avec le ministère de la Faune, à partir de la première cohorte de finissants, le ministère avait prévu remplacer entre 24 et 28 agents de la faune à chaque année, agents qui quittaient pour leur retraite.

Voir également:Le ministère de la Faune ouvre la machine

http://www.lelacstjean.com/Actualites/2015-04-02/article-4098978/Le-ministre-de-la-Faune-ouvre-la-machine/1

Partager cet article