Le Groupe Coderr renouvelle le contrat pour cinq ans

Le Groupe Coderr renouvelle le contrat pour cinq ans

MATIÈRES RÉSIDUELLES. C’est officiel, le Groupe Coderr et sa division Collectes Coderr assurera la collecte des matières résiduelles sur le territoire de la MRC Lac-St-Jean-Est pour une autre période de cinq ans, soit du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2019.

Le conseil d’administration, réuni à Alma ce mercredi, a entériné officiellement l’entente de gré à gré avec le Groupe Coderr pour la collecte des matières résiduelles sur le territoire de la MRC de Lac-Saint-Jean Est.

« Nous sommes très satisfaits de ce renouvellement qui permet notamment d’apporter aux municipalités notre expertise dans le domaine de la récupération. Également, on s’assure aussi que les prix n’augmenteront pas trop comme cela s’est vu dans d’autres régions », souligne Gérald Tremblay, directeur général du Groupe Coderr.

Cette entente, d’une durée de cinq ans, représente un montant d’un peu plus de quelque 2 246 000 $ annuellement.

Rappelons que le Groupe Coderr détient le contrat de la collecte résidentielle (récupération et déchet) sur le territoire depuis 2005 et que l’organisme est un important collaborateur de la RMR depuis le début.

Il faut remonter à 2004 au moment où les élus de la MRC Lac-St-Jean-Est posaient un geste historique en choisissant le groupe CODERR 02 pour lui accorder le contrat de collecte des matières résiduelles sur le territoire. Le Groupe avait ainsi répondu, au même titre que des entreprises privées, à l’appel d’offres lancé par la MRC à ce sujet.

Il s’agissait alors d’une première au Québec alors qu’un organisme sans but lucratif, enraciné dans le secteur de la récupération, obtenait un contrat de cette nature et de cette envergure.

En vertu de ses statuts, la MRC peut négocier de gré à gré une fourniture de services par un organisme, en autant que celui-ci est reconnu dans la catégorie des OSBL (organisme sans but lucratif), ce qui est le cas pour Coderr qui est une entreprise d’économie sociale.

La MRC s’était alors prévalu des nouvelles dispositions de l’article #938 du Code municipal du Québec qui permet à une municipalité ou une MRC de conclure un contrat de gré à gré avec un organisme sans but lucratif, sans appels d’offres.

Donc, depuis le 1er janvier 2005, Coderr a pris en charge les deux volets des matières résiduelles, soit la cueillette des ordures ménagères et la cueillette des bacs bleus de récupération. Ce contrat original était d’une durée de 10 ans. Cependant, à la suite d’un avis juridique, la MRC avait scindé le contrat en deux et après cinq ans, il avait été renouvelé pour un autre cinq ans et il l’est à nouveau pour les cinq prochaines années.

Cette formule a notamment permis que l’horaire des collectes soit harmonisée afin de faire en sorte que la collecte des ordures et des matières recyclables soit réalisée la même journée de la semaine, en alternance.

Organisation

Avec une flotte de plus d’une dizaine de camions et quelque 24 employés réguliers, Collectes Coderr offre des services de collectes résidentielles et commerciales de matières résiduelles, de transport de marchandises et de réparation mécanique.

De plus, Collectes Coderr a développé, auprès de sa clientèle commerciale, une approche « Sec-Humide » permettant aux commerces de récupérer davantage de matières (papiers, cartons, plastiques, verres, métaux, bois et toutes formes d’emballage) et ainsi de réduire considérablement la proportion de matières destinées à l’élimination.

À ce chapitre, Gérald Tremblay souligne que la division Collectes Coderr représentera en 2015, un chiffre d’affaires de quelque 4 107 000 $, incluant le contrat avec la MRC.

L’organisme a beaucoup développé le volet récupération commerciale et détient des contrats un peu partout au Saguenay—Lac-Saint-Jean dans ce domaine.

Partager cet article