Le Jardin Scullion fait l’acquisition de plus de 175 cultivars différents

Le Jardin Scullion fait l’acquisition de plus de 175 cultivars différents

Constatant un taux de réussite remarquable sur ses terres, le fondateur et directeur général du Jardin Scullion de l’Ascension, Brian Scullion, ainsi que son épouse et collaboratrice, Josée Fortin, sont partis à l’aventure, l’automne dernier, pour rendre visite aux plus gros producteurs de conifères de l’Amérique du Nord, en Oregon, aux États-Unis. Ils ont fait l’acquisition de plus de 175 cultivars différents afin de garnir un nouveau jardin de plus d’un demi-kilomètre de long, un projet aussi spectaculaire qu’audacieux. Le Jardin Scullion procèdera donc en mai prochain à la plus grande importation de conifères de son histoire.

Avec un approvisionnement imposant dépassant les 2000 espèces végétales, le Jardin Scullion est devenu un leader québécois en matière d’expérimentation en horticulture ornementale.

Chaque année, l’entreprise met en terre une centaine de nouvelles variétés de plantes vivaces, d’arbres, d’arbustes et de conifères afin de vérifier leur coefficient de rusticité sous nos conditions climatiques particulières. Généralement, après 2 années d’essai et lorsque les résultats sont concluants, ces plantes sont mises en disponibilité sur le marché québécois.

Un autre projet d’envergure

Le coup de foudre de Brian Scullion, ce sont les conifères.

Le Jardin Scullion a ainsi développé, depuis 2002, un véritable réseau d’essai sur l’acclimatation des conifères au Saguenay—Lac-Saint-Jean, un projet qui dépasse largement les frontières régionales.

À ce jour, plus de 130 variétés ont été expérimentées au Jardin Scullion, une première au Québec. Les résultats sont surprenants! Des dizaines de variétés en zone 4 et 5 ont déjà survécu à plusieurs hivers, et ce, sans aucune protection hivernale.

Les 175 cultivars différents acquis viendront donc garnir un nouveau jardin de plus d’un demi-kilomètre de long. Ce tronçon, qui ouvrira ses portes au public en 2015, sera accessible grâce à un nouveau service de location de voiturettes électriques au Jardin Scullion.

L’achat de ces conifères est cependant un dossier complexe impliquant l’Agence canadienne d’inspection des aliments et des courtiers en douanes et transporteurs. Cependant, le couple Scullion considère que le jeu en vaut la chandelle.

Les camions-remorques transportant les conifères, munis de chauffage et de climatisation, quitteront l’Oregon la semaine prochaine. Ils auront à traverser huit états américains comprenant différentes zones climatiques, dont les sommets enneigés du Montana et le désert du Dakota, afin d’arriver au Jardin Scullion, à L’Ascension au Lac-Saint-Jean, vers le 10 mai.

Le projet est entièrement financé par le Jardin Scullion. L’entreprise offrira donc à sa clientèle de la jardinerie la possibilité d’acquérir certains de ces végétaux exceptionnels en quantité limitée, à la hauteur de 1, 2 ou 3 exemplaires par variété, selon la disponibilité.

Sélection

Puisque la sélection de ces nouveautés n’a pas été effectuée au hasard, mais bien à la suite d’un processus de sélection complexe, Le Jardin Scullion offrira un excellent service de garantie sur l’état de survie et la reprise de ces plantes. Chaque acquéreur deviendra par le fait même participant au projet de recherche de l’entreprise.

Parmi ces nouveautés en zone de rusticité 3, on note le pin blanc au feuillage doré (Pinus strobus Louie), l’épinette bleue pleureuse Slenderina (Picea glauca pendula), le sapin pleureur de Serbie (Picea omorica pendula), l’épinette de Norvège aux aiguilles tricolores (Picea abies élegantisima) et le pin bonzaï (pinus mugo Jacobsens).

On y retrouvera également quelques exclusivités sur le marché international comme le pin mugo doré (pinus mugo Wintersonn) zone 2, et le pin aristé (Pinus aristata Sherwood Compact). Ce dernier provient des hautes altitudes des Montagnes Rocheuses en Amérique du Nord. Lors d’un recensement en 2007, un spécimen a vu son âge évalué à 4700 ans, ce qui en ferait le plus vieil être vivant du monde connu à ce jour!

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article