Le juge Jean Morency quitte la Cour municipale après 27 ans

Une page de l’histoire de Ville d’Alma a été tournée hier après-midi au moment où le juge Jean Morency a présidé sa dernière séance devant la Cour municipale. Après quelque 27 ans à ce poste, le juge Jean Morency quittera officiellement ses fonctions le 31 décembre prochain pour une retraite bien méritée.

« Je n’ai pas de mérite à avoir travaillé aussi longtemps à cette Cour, j’ai toujours aimé ça », a-t-il confié à la trentaine d’employés de Ville d’Alma gravitant autour du greffe et de quelques membres de sa famille réunis à la salle du conseil pour souligner l’événement.

C’est d’aileurs dans cette même salle que Me Morency avait commencé sa carrière comme juge.

Arrivé à Alma en 1966, Jean Morency a quitté sa ville natale de Rivière-du-Loup pour suivre celle qui allait devenir sa compagne de vie, Mona Tremblay, une robervaloise qui étudiant à l’École des infirmières d’Alma.

Jean Morency s’est vite impliqué dans différentes sphères économiques et sociales de la ville.

La Cour municipale d’Alma a été créée en 1977. Notamment, le juge Jean-Paul Aubin qui vient lui aussi de prendre sa retraite, en a été le juge officiel jusqu’en 1984, moment où il a été nommé à la Cour du Québec.

C’est à ce moment que Me Jean Morency a été choisi pour présider ce tribunal qu’il qualifie lui-même de « cour de proximité », le plus près du citoyen qui peut lui-même s’y représenter avec l’assurance d’être écouté et entendu.

Me Jacques Villeneuve qui agit comme procureur au nom de Ville d’Alma depuis quelque 35 ans, a pour sa part louangé la minutie et la rigueur du juge Morency en soulignant un fait rare, soit que Me Morency rendait par écrit ses jugements, laissant ainsi une trace indélébile dans la jurisprudence québécoise.

Avec émotion, le juge Morency a remercié les autorités municipales de Ville d’Alma qui ont toujours offert une très grande collaboration en hébergeant les locaux de la Cour municipale et en y affectant les ressources matérielles et humaines pour le bon fonctionnement de ce tribunal le plus près du citoyen.

Outre son rôle d’avocat et de juge, Jean Morency s’est impliqué dans différents organismes comme le Conseil économique d’Alma, la Caisse d’entraide économique, la Chambre de commerce, le Club Lions, etc…

Visionnaire, il est également l’un des actionnaires fondateurs de la télévision communautaire d’Alma.

« J’étais pdg de l’entreprise quand on l’a vendue à Cogeco Câble. On avait imposé une clause comme de quoi ils devaient obligatoirement conserver le volet de la télévision communautaire. Quand je regarde ce que Cogeco est devenue avec la diversité de la programmation locale, je dois avouer qu’ils ont même plus que respecté leur engagement », constate avec satisfaction Jean Morency.

C’est le juge Alain Côté qui occupera le poste par intérim en attendant la nomination officielle du nouveau magistrat qui sera assignée en permanence à la Cour municipale d’Alma.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article