Le Lac-Saint-Jean sera vendu à travers le monde

Par Nancy Desgagne
Le Lac-Saint-Jean sera vendu à travers le monde

Ce qui manquait pour vendre le lac aux touristes européens? De l’hébergement. C’est ce qu’ont constaté Dominique Tremblay et Patrick Girard, directeur général de Produits Boréal. La fondatrice de la Forfaiterie s’est donc associée à l’entreprise régionale dans un projet récréotouristique majeur qui devrait voir le jour en juin 2015 sur l’ancien site des Collines du Terroir à Alma.

L’entreprise Produits Boréal d’Alma, dont les actionnaires majoritaires sont les trois frères Patrick, François et Pierre Girard, se spécialise dans la construction de chalets et de maisons en bois massif.

Produits Boréal avait été approché par les promoteurs du projet Mistouk sur le lac afin de construire les habitations. Malheureusement, le projet est tombé à l’eau. Déçu de la tournure des événements et toujours convaincu du potentiel d’un projet semblable sur le bord du lac, Patrick Girard a entamé des discussions avec Ville d’Alma pour que son entreprise relance le projet.

Selon l’entrepreneur, les représentants de Ville d’Alma souhaitaient que le projet voie le jour, mais ils voulaient être sûrs que cette fois soit la bonne. Donc, Patrick Girard a demandé à sa tante Dominique Tremblay, fondatrice de la Forfaiterie et originaire de la région, de participer à cette aventure.

« Le rôle de Produits Boréal est de construire le site récréotouristique, soutient Patrick Girard. De son côté, Dominique est là pour s’assurer que les sites soient rentables ».

« J’ai beaucoup d’expérience dans le domaine touristique. J’ai déjà pris des ententes avec des grossistes de voyage qui vendent le Québec à l’étranger. Ils sont fort intéressés à vendre nos produits en Europe et sur la côte est américaine pour faire connaître davantage la région. Une grosse campagne médiatique est à venir », mentionne Mme Tremblay.

Vendre la région

Patrick Girard insiste sur le fait qu’au-delà du site récréotouristique, l’objectif principal derrière le projet est de vendre la région au niveau mondial. Ces deux amoureux de la région sont convaincus de ses attraits et veulent inciter les touristes du monde entier à venir les visiter.

« Nous voulons vendre autant les différents sites autour du lac que le nôtre, mentionne Patrick Girard. Nous voulons que les personnes viennent faire le tour du lac et visitent tout ce qu’il y a à voir. Nous souhaitons attirer le plus de gens possible pour que tous les sites s’en ressentent ».

Troglodytes

Le complexe quatre saisons situé en bordure du lac Saint-Jean, dans le secteur de Saint-Cœur-de-Marie, comprendra un dôme géant qui recouvrera une piscine à l’eau salée avec un parc aquatique et une plage. Il y aura une ambiance du sud avec un bar tropical et un restaurant qui offrira un menu exotique.

Des produits du terroir seront aussi offerts dans un restaurant de 100 places qui s’étendra sur deux étages. Les touristes pourront également louer différents équipements, dont des traîneaux à chiens, des motoneiges et des kayaks. Cet aménagement dont la superficie atteindra 40 000 pieds carrés coûtera entre 6 à 10 millions $.

Les plans du site sont assez avancés selon M. Girard. Trois types d’hébergement devraient être offerts: quatre maisons dans les arbres, huit petits bungalows de quatre chambres et quatre troglodytes (des habitations à l’image de celles des Hobbits).

Les habitations seront construites en usine avant d’être installées sur le terrain et le dôme sera probablement fait sur mesure et importé d’Europe. Les promoteurs espèrent débuter la construction en novembre.

En ce qui concerne les droits d’exploitation du terrain qui appartient à Rio Tinto Alcan, mais qui est sous la responsabilité de Ville d’Alma, des discussions sont en cours. La promotion du site débutera dès que le montage financier sera achevé.

Partager cet article