Le maire Marc Asselin ne compte pas ses heures

Le maire Marc Asselin ne compte pas ses heures
Le maire de Ville d'Alma

FONCTION. En dévoilant lundi dernier le Rapport du maire sur la situation financière de Ville d’Alma, Marc Asselin devait notamment détailler le traitement dévolu aux élus municipaux. Certains contribuables ont réagi en prenant connaissance du montant accordé au maire en salaire et allocations, une somme de quelque 93 542,40 $ provenant de Ville d’Alma et de sa participation à la MRC Lac-St-Jean-Est.

Cependant, un simple regard dans l’agenda du premier magistrat de Ville d’Alma démontre que ses services pour Ville d’Alma sont requis, au besoin, 24 heures par jour, sept jours par semaine.

« J’aime ce que je fais et je le fais en toute honnêteté et au meilleur de ma connaissance », avoue humblement Marc Asselin qui n’a jamais compté ses heures au service de la ville.

Sans tenir un décompte précis, quand on est maire d’une Ville de la grosseur d’Alma, avec un budget de plus de 60 millions $ par année et plus de 225 employés, les semaines de 35 heures n’existent tout simplement pas. Plus souvent qu’autrement, les semaines de 50, 60 ou 70 heures sont monnaie courante.

En plus des séances publiques du conseil et du comité plénier (quelque 50 réunions par année), Marc Asselin peut siéger d’office sur tous les comités de la Ville et s’y présente au besoin. Il siège sur Équipe Alma—Lac-St-Jean, le comité des Jeux du Québec, le Comité des berges du lac St-Jean de la MRC, à la MRC elle-même (21 séances par an) et sur le comité exécutif (4 séances par an), à la CRÉ (12 séances minimum par an) et représente la région au sein de l’Union des municipalités du Québec.

Son bureau est le lieu de rencontres multiples à longueur de semaine, soit avec les employés de la ville ou des gens de l’extérieur, pour l’avancement des multiples dossiers en cours.

À cela s’ajoutent les maintes représentations lors de différents événements où la présence du maire est sollicitée, etc.

Également, le soir venu, Marc Asselin utilise sa tablette à la maison pour répondre personnellement à différents Courriels qu’il a reçus en cours de journée.

Rémunération

En vertu de la Loi sur le traitement des élus municipaux, on doit rendre public une fois par année les rémunérations et allocations de dépenses des membres du conseil.

Donc, sa rémunération de base (fixée par la Loi) est de 74 929,40 $ et une allocation de dépenses de 13 287,04 $ pour un total de 88 216,44 $.

Marc Asselin, à titre de ville centre, siège au conseil et au comité administratif de la MRC Lac-St-Jean-Est.

Au conseil, sa rémunération de base est de 2574,60 $ et un montant de 96 $ par présence obligatoire est ajouté, pour un maximum de 21 séances par année.

Pour la dernière année, il a participé à 18 séances pour un total de 4302,60 $.

Au comité administratif, la rémunération de base est de 639,36 $ et 96 $ par présence obligatoire, pour un maximum de quatre séances.

À ce titre, il a reçu 1023,36 $.

Donc ses compensations totales à la MRC représentent 5325,96 $ que l’on ajoute aux compensations de Ville d’Alma, de 88 216,44 $, on en arrive au grand montant de 93 542.40 $, soit quelque 1798.90 $ par semaine.

Amusez-vous à faire le calcul pour une semaine de 40, 50, 60 ou même 70 heures et vous réaliserez rapidement que l’on ne devient pas maire d’une ville pour faire de l’argent: des milliers de travailleurs à Alma et dans la MRC Lac-St-Jean-Est touchent un salaire comparable et même largement supérieur pour une semaine où ils ne dépassent pas, pour aucune considération, les 40 heures, à moins d’être payé en temps double ou triple.

Partager cet article