Le papier controversé de Résolu est le vrai problème selon Nicolas Mainville

Le papier controversé de Résolu est le vrai problème selon Nicolas Mainville
Nicolas Mainville

FORÊT. Alors qu’une nouvelle campagne de Greenpeace à l’endroit d’un client de Produits forestiers Résolu est en cours, le directeur de Greenpeace Québec, Nicolas Mainville, affirme que PFR se retrouve sur la défensive en raison de son incapacité à offrir un papier certifié sur le marché.

« Résolu est sur la défensive, car elle n’est pas en mesure d’offrir un papier libre de controverse », soutient sans ambages Nicolas Mainville.

« On l’a dit et on le répète, c’est la perte des certifications FSC qui est en cause. Il faut que les principes de la norme soient réellement appliqués. Résolu doit faire des efforts, mais n’a toujours pas contacté ses auditeurs. L’entreprise doit faire face à la musique », ajoute Nicolas Mainville.

Quant à la campagne en cours à l’endroit de Rite-Aid, le directeur de Greenpeace Québec soutient qu’elle s’inscrit simplement dans une volonté d’inviter la chaîne de pharmacie à se doter d’une politique d’approvisionnement en papier propre, comme d’autres entreprises le font.

À lire également :

Nouvelle offensive de Greenpeace contre Résolu

Partager cet article