Le restaurant Chez Bin : un rêve devenu réalité pour Jean-Benoît Morin

Par Laurie Fortin
Le restaurant Chez Bin : un rêve devenu réalité pour Jean-Benoît Morin

AFFAIRES. C’est dans l’idée d’offrir à moyen terme des déjeuners comme ceux qu’il avait chez sa grand-mère, que Jean-Benoît Morin a ouvert son restaurant, Chez Bin sur l’Avenue du Pont Nord à Alma.

Le jeune homme originaire de la région est revenu ici pour ouvrir ce restaurant.

«Être son propre patron, c’est quelque chose que je voulais. Bien que ça soit beaucoup de tracas, je suis motivé. L’idée de créer des emplois ici, c’est un beau défi!», de lancer le jeune homme.

Ce n’est d’ailleurs pas sans difficulté qu’il a complété la première journée d’ouverture du restaurant, mais déjà le lendemain, tout roulait mieux.

«Disons que je ne m’attendais pas à avoir 200 personnes. J’ai appris et déjà plusieurs aspects ont été modifiés comme la rapidité du service. Demain, je serai meilleur et après-demain, encore meilleur», mentionne avec optimisme celui qui assure le rôle de chef cuisinier.

Deux mois de travail intensif et environ 500 000$ ont été nécessaires pour finaliser ce projet. Tout a été refait. Son père, propriétaire de la bâtisse, l’a accompagné pour ce volet financier.

Spécialité

Le restaurant Chez Bin offrira pour l’instant des déjeuners et des dîners. Le propriétaire du restaurant souhaite rendre l’expérience des gens aussi agréable que lorsque lui allait « bruncher » chez sa grand-mère. Il prévoit effectuer des changements pour rendre son menu intéressant pour la clientèle tout en étant plus facile à transposer en cuisine.

«Ce qui est important, c’est la rapidité d’exécution. Il faut avoir servi les gens à l’intérieur d’une heure», confie-t-il.

Soulignons que Jean-Benoît Morin a travaillé 10 ans en restauration à Montréal avant de revenir.

Partager cet article