Le Saint-Jude: on vise 40 pré-locations

Le Saint-Jude: on vise 40 pré-locations

Vendredi dernier, quelque 140 personnes ont participé au lancement de la phase de pré-location des unités du complexe d’habitation Le Saint-Jude, une résidence hôtelière pour seniors et retraités. Situé sur le terrain de l’actuelle église Saint-Jude, le bâtiment de six étages en béton stylisé comptera 116 unités de logement et nécessitera une dépense de quelque 15 millions $.

Dès que 40 unités auront été acquises dans le cadre de la pré-location, les promoteurs amorceront les travaux de construction idéalement cet automne pour une livraison des logements en septembre 2010. « Toutes les étapes sont franchies et la présence de quelque 140 personnes lors de notre rencontre témoigne de l’accessibilité de notre projet par la population », soutient Louis-Alain Tremblay, arpenteur/géomètre et promoteur du projet avec la Famille Bouchard (Béton Préfabriqué du Lac).

Situé au carrefour du Boulevard Auger et St-Jude, le bâtiment devrait répondre à une demande croissante alors que l’on ne retrouve pas ce type d’habitation au Sud-Ouest de Ville d’Alma alors que les gens ne veulent pas quitter la paroisse St-Jude pour aller se reloger ailleurs.

Il s’agira d’ailleurs d’un type d’habitation unique à Alma avec des unités spacieuses, de grande dimension et comportant un immense balcon extérieur. Les résidents pourront choisir à leur guise les différents services qui seront mis à leur disposition et le coût de leur logement sera en conséquence. « Pour les personnes qui veulent vendre leur résidence devenue trop grande avec le départ des enfants, il s’agit d’une belle alternative alors que les unités sont vastes et spacieuses, à un prix concurrentiel par rapport au marché. On vise donc des seniors ou des retraités autonomes à la recherche d’une belle qualité de vie, dans un environnement agréable », soutient Louis-Alain Tremblay.

Quant à la Fabrique St-Joseph, les administrateurs sont pleinement en accord avec ce projet qui respecte les lieux. Et, financièrement, les revenus de quelque 800 000 $ que la paroisse en retirera sur une période de 10 ans permettront de stabiliser les finances de l’église.

L’objectif est de signer 40 contrats de pré-location au cours des prochaines semaines afin d’entreprendre les travaux avant Noël.

Sur place, un bureau d’information a été mis en place et du personnel pourra répondre aux questions en après-midi et en soirée. On peut également communiquer avec le presbytère St-Joseph.

Partager cet article