Le syndicat de la papeterie Alma reste prudent

Le syndicat de la papeterie Alma reste prudent

Jean-Pierre Lebel, président du Syndicat national des travailleurs des pâtes et papier d’Alma est satisfait face à l’entente intervenue entre le gouvernement du Québec et Produits forestiers Résolu, mais il demeure tout de même prudent.

Vendredi dernier, Produits forestiers Résolu confirmait la signature d’une entente avec le gouvernement du Québec pour le renouvellement de la location des forces hydrauliques pour certaines centrales au Saguenay et la consolidation pour certaines de ses installations au Québec par des investissements majeurs au cours des 10 prochaines années.

Jean-Pierre Lebel ne peut faire autrement que de se réjouir du fondement de la démarche entre Résolu et Québec alors que l’entente-cadre met un terme au différend entre les parties relativement au contrat Jim-Gray.

« Pour nous, c’est majeur, car les 62 MW de production de cette centrale sont destinés à notre usine », souligne le président Lebel même si depuis 2012, le changement du mode de calcul de l’énergie fait en sorte que l’Usine Alma ne peut plus compter sur le bas coût de production de cette énergie pour réduire ses propres coûts de production du papier.

« Le combat demeure le même pour assurer la pérennité de notre usine et je ne suis pas certain que Résolu va investir chez nous dans des projets », ajoute Jean-Pierre Lebel.

Une nouvelle machine à papier à Alma: « C’est un rêve… », selon le syndicaliste.

Il pense cependant plus à des projets comme une bouilloire à biomasse qui permettrait de réduire les coûts de production à Alma.

« On a développé ici il y a deux ans un projet expérimental de fractionnement de la fibre et qui fonctionnait très bien. Cependant, Résolu a décidé d’implanter cette technologie développé ici dans une de ses usines aux États-Unis », commente Jean-Paul Lebel.

Dans le contexte, le combat se poursuit pour le maintien des quelque 275 postes d’employés syndiqués et la vingtaine d’employés de bureau. À cela s’ajoutent quelque 49 employés cadres.

Précisons que pour la centrale Jim-Gray, Résolu s’est engagé à réaliser, pendant la période couverte par la location et dans la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean, des investissements structurants de 471 M$.

Partager cet article