L'entreprise Pexal Tecalum Canada est retenue pour le projet almatois

L'entreprise Pexal Tecalum Canada est retenue pour le projet almatois
On retrouve ici le maire d'Alma

La création d’un Centre de transfert en extrusion de l’aluminium à Alma vient de franchir une autre étape fondamentale avec le choix de l’entreprise qui sera incubée dans le nouveau bâtiment du parc technologique, à proximité de l’Aéroport d’Alma. Il s’agit de Pexal Tecalum Canada, un consortium d’entreprises en provenance de l’Europe et du Saguenay—Lac-Saint-Jean.

L’annonce en a été faite ce matin en conférence de presse à Alma par la direction du Centre d’entrepreneuriat et d’essaimage de l’Université du Québec à Chicoutimi (CEE-UQAC), en présence de nombreux partenaires reliés à ce projet d’envergure.

« Les objectifs du processus qui ont orienté cette décision étaient de sélectionner une entreprise pouvant opérer, de façon autonome, une usine d’extrusion et de développer une expertise dans ce domaine ainsi qu’un marché d’affaires significatif tout en respectant le cadre d’un centre de transfert de connaissances », a notamment souligné Louis Dussault, professeur et directeur général du CEE-UQAC.

Pexal Tecalum Canada est ainsi composé du regroupement en consortium de deux entreprises de la région et deux de l’Europe

On y retrouve l’entreprise Integr-AL d’Alma qui est une compagnie spécialisé dans le découpage au jet d’eau et de l’usinage sur profilés.

On retrouve également l’entreprise Isofor, un entrepreneur général oeuvrant dans les secteurs institutionnels, commercial, agricole et résidentiel. Cette entreprise possède notamment une vitrerie commerciale utilisant à grande échelle de l’aluminium extrudé pour la réalisation de ses projets.

La compagnie Mijavila est basée en France et se spécialise dans la fabrication de protection solaire, de tentes et de structures. Notamment, l’entreprise est spécialisée dans la fonderie et l’extrusion de l’aluminium.

Quant à Técalum, c’est une immense entreprise installée en Espagne et comptant de nombreuses filiales à travers le monde. Elle est spécialisée dans la fabrication de produits d’aluminium.

La réunion sous un même toit de ces entreprises permettra de rassembler un immense savoir-faire et une vaste expérience dans le domaine de l’aluminium et sa 2e et 3e transformation afin d’en réaliser des produits de consommation.

Tout en offrant une gamme de produits existants, le Centre sera en mesure de produire de l’aluminium extrudé selon les spécifications précises du client.

À cet effet, on mettra à profit les connaissance de chacun des partenaires pour opérer une immense presse d’une capacité de 3000 tonnes et capable d’extruder des pièces allant jusqu’à 55 pieds de long.

Le maire d’Alma, marc Asselin, s’est quant à lui réjouit que sa ville ait eu la liquidité nécessaire — un million de dollars » — pour s’associer comme partenaire dans ce projet.

En plus de la cession d’un terrain de 30 000 mètres carrés d’une valeur de 250 000 $, Alma injecte directement 750 000 $ dans le projet.

Le terrain est présentement prêt et d’ici la fin d’octobre, on recevra les soumissions pour la construction du bâtiment industriel qui accueillera le Centre d’extrusion.

En avril prochain, quelque 125 tonnes de matériel haute technologie arrivera à cette usine, soit la presse d’extrusion acquise auprès d’un grand fabricant européen, soit la firme Tecalex.

Rappelons que c’est en avril dernier que le projet a été annoncé.

Dans son nouveau Parc technologique, à proximité de l’Aéroport, Ville d’Alma accueillera le Centre de transfert en extrusion du CEE-UQAC. Grâce à une aide de 10 275 000 M $ non remboursable de la part d’Ottawa, une aide d’un million $ sous forme de prêt de la part de Ville d’Alma et 100 000 du Centre local de développement de Lac-Saint-Jean-Est, on entrera ainsi de plein pied dans les domaines de la 2e et 3e transformations, comme en rêvent depuis tant d’années les décideurs de la région.

Partager cet article