Les Amis de la Pointe des Américains questionnent le maire Marc Asselin

Les Amis de la Pointe des Américains questionnent le maire Marc Asselin

Avec leur porte-parole Marc Bouchard en tête, les Amis de la Pointe des Américains ont questionné le maire Marc Asselin sur les intentions réelles de Ville d’Alma en rapport avec la protection de ce secteur de la ville et les échanges de terrains avec un promoteur privé qui vise la réalisation d’une centaine de nouvelles résidences dans le secteur, au bout de la rue Ste-Anne.

Une pétition signée par plus de 350 personnes a été remise au conseil municipal réclamant l’arrête du projet et la reprise de possession des terrains visés par Ville d’Alma.

Rappelant l’esprit de l’ancien maire Gérald Scullion lors de l’acquisition des premiers terrains en bordure de la Pointe et des intentions de la famille de feu Antonio Girard qui avaient acquis cette pointe de terre pour en assurer sa protection à long terme, Marc Bouchard se questionne sérieusement sur l’échange de terrains survenus en janvier 2011 où le promoteur Jocelyn Fortin a échangé d’immenses terrains dans la forêt urbaine de la Pointe des Américains, du côté du pont d’Isle-Maligne contre un terrain trois fois plus petit au bout de la rue Ste-Anne et plus propice à un futur développement domiciliaire, le projet du Grand boisé.

« Un membre de la famille d’Antonio Girard m’a confié qu’en apprenant ce projet, quelques semaines avant son décès, Antonio Girard aurait pleuré », a relaté Marc Bouchard

En plus des problèmes d’accès à la rue Ste-Anne qui sont déjà complexes à son croisement avec l’Avenue du Pont Nord, Marc Bouchard qui réside sur cette rue rappelle que sa maison est la plus élevée du secteur. Dans le nouveau développement, il faudra notamment obligatoirement construire à grands frais une station de pompage pour remonter les égouts vers le collecteur de la rue Ste-Anne.

« La Pointe des Américains, c’était mon terrain de jeu quand j’étais petit, de rappeler le maire Marc Asselin. La forêt urbaine n’a jamais aussi bien été protégée. »

Questionné à nouveau, le maire a finalement annoncé que le 15 mai prochain, dans le cadre d’un point de presse à la Villa Saguenay, la ville ferait le point dans le dossier et tout ce qui entoure les futurs développements dans le secteur.

«On ne contrevient pas aux ententes avec Antonio Girard pour la protection de la forêt urbaine », d’assurer le maire qui dévoilera tout le dossier à la mi-mai.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article