Les citoyens veulent conserver l'alimentation électrique souterraine

Les citoyens veulent conserver l'alimentation électrique souterraine

PATRIMOINE. Une pétition regroupant quelque 101 signatures de citoyens du quartier Riverbend réclame de la part de ville d’Alma qu’elle maintienne le réseau électrique souterrain du quartier afin de préserver le cachet patrimonial des maisons du secteur et du fait, leur valeur de revente. Cependant, le patrimoine a un prix et il risque d’être très élevé.

D’ici peu, le service électrique de Ville d’Alma devra se pencher sur la question alors que le réseau qui alimente le quartier en question approche de sa fin de vie utile et qu’il faudra le remplacer.

Ce réseau avait été mis en place au début du siècle dernier lors de la construction du quartier (autour de 1925) par la compagnie Price Brothers.

Les cadres supérieurs de la compagnie habitaient des maisons construites sur les rues Price et Maloney alors que les autres contremaîtres et ingénieurs se retrouvaient sur les rues McNaugthon et Ricken

À cette époque, cette ville industrielle destinée à la résidence des hauts gradés de la papeterie Alma était très avant-gardiste. En effet, toute l’alimentation électrique en provenance de l’usine (alimentée par la centrale Isle-Maligne qui venait d’entrer en opération) se faisait à partir de câbles enfouis dans des caniveaux souterrains afin qu’aucun câble aérien ne vienne défigurer le cachet du quartier. Il en était de même pour les canalisations amenant la vapeur pour chauffer les maisons, tout était caché sous terre.

Rappelons également que la coquetterie était même poussée à l’extrême alors que les trottoirs étaient chauffés par en dessous, à la vapeur, pour éviter qu’ils ne gèlent en hiver.

Réfection

Si à cette époque des années 1912, la mise en place de ces infrastructures se faisait à bas prix, en 2015, il en est tout autrement et la facture pourrait facilement dépasser le million de dollars.

Le maire Marc Asselin a accueilli la requête de ses citoyens de Riverbend avec respect, sans cependant leur faire de promesses.

Le dossier va être analysé attentivement par les départements concernés et une décision sera prise en conséquence des coûts que cette réalisation pourrait commander.

Partager cet article