Les « Jardins agroforestiers 02 » pousseront d'ici peu

Les « Jardins agroforestiers 02 » pousseront d'ici peu

FORÊT. Cultiver la forêt comme on cultive un jardin: un rêve ou la réalité ? Cet ambitieux concept est en voie de connaître son aboutissement dans le cadre du projet Jardins agroforestiers 02. Ce sont 15 entreprises régionales et 5 MRC qui se donnent la main pour la mise à l’essai de modèles d’aménagements agroforestiers offrant les meilleures opportunités de valorisation et de commercialisation.

Cette démarche devrait aboutir sur la consolidation de l’approvisionnement en produits forestiers non ligneux (PFNL) recherchés sur les marchés.

Initié par le créneau d’excellence AgroBoréal, le projet Jardins agroforestiers 02 est réalisé par le Centre collégial de transfert de technologie Agrinova pour l’organisme Forêt modèle du Lac-Jean.

Les produits forestiers non ligneux (PFNL) représentent une filière en émergence avec un potentiel de développement fort prometteur. Afin d’être en mesure de répondre à ces opportunités, il importe d’assurer un approvisionnement en quantité et en qualité des produits en question.

« C’est un projet d’envergure régional dans lequel on a solutionné différentes problématiques et besoins exprimés par les différentes entreprises, collaborateurs ou partenaires. Ces besoins-là sont directement relié à améliorer l’approvisionnement de certains produits d’intérêt ou en émergence. D’autre part, on veut valoriser des portions de territoire qui ne sont pas utilisés à leur juste valeur en utilisant des modèles et en intégrant la culture de ces produits émergents », souligne François Tremblay, biologiste et chargé de projet en recherche et innovation chez Agrinova.

Disponibilité

On a constaté que les agriculteurs et les propriétaires de forêts privées ont actuellement à leur disposition des terres qui sont soit sous-exploitées soit carrément laissées en friche. Par ailleurs, les MRC ont des superficies sous affectation agroforestière qui pourraient être mises en valeur avec les PFNL.

Quatre différents modèles d’aménagement seront donc mis en production dès le printemps prochain au cours du projet intégrant la mise en culture d’une vingtaine d’espèces différentes présentant le meilleur potentiel au niveau des marchés, de la culture possible et des demandes potentielles pour ces produits-là.

Quinze entreprises ont été sélectionnées parmi une quarantaine d’inscriptions. Ces dernières pourront bénéficier d’un accompagnement tout au long de la durée du projet.

Les cinq MRC de la région sont également impliquées pour l’implantation de sites pour la valorisation des territoires publics intra municipaux.

La réalisation de ce projet de près d’un demi-million $ permettra de générer des connaissances sur les pratiques d’aménagements agroforestiers adaptées à la réalité boréale de la région.

Partager cet article