Les jeunes de la région consomment plus tôt

Par Johanne Delasablonniere
Les jeunes de la région consomment plus tôt

Pierre Dostie et Marie Lehoux

DÉPENDANCE. La consommation d’alcool et de drogues s’avère une habitude plus ancrée chez les jeunes du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui consomment plus tôt et en plus grande quantité, que la population québécoise en général.

Le taux de jeunes, qui expérimentent l’alcool avant l’âge de 13 ans, est en effet de 26 % dans la région, comparativement à 21 % au Québec, un constat préoccupant selon Pierre Dostie, directeur du Centre de réadaptation en dépendance du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CRD).

«Plus un jeune commence à consommer tôt, plus le risque de développer une dépendance est élevé», signale M. Dostie.

La consommation régulière, c’est-à-dire une fois par semaine, pendant un mois, est de 21 % dans la région, contre 15 % au Québec et déjà au secondaire II, 59 % des jeunes au SLSJ ont déjà consommé, comparativement à 49 % pour l’ensemble des jeunes Québécois.

Chez les adultes de la région, une consommation excessive (cinq et plus, en une seule occasion) est nettement supérieure au reste du Québec, avec 27,7 %, comparativement à 18,5 %.

Des drogues… pas douces du tout

La consommation de drogues arrive derrière l’alcool, mais elle compte tout de même un lot d’adeptes considérable, puisque 15 % des jeunes au SLSJ consomment de façon régulière, tandis que 11,4 % d’entre eux s’adonnent à fumer du cannabis.

Selon Pierre Dostie, il ne faut pas banaliser les risques associés au cannabis.

«Plusieurs problèmes de santé mentale sont engendrés par une consommation excessive chez les adolescents. Divers troubles de l’humeur, d’anxiété, ainsi que des problèmes d’attention et de concentration, peuvent survenir à plus ou moins long terme».

En ce qui a trait au jeu pathologique ou à la cyberdépendance (1 %), la consommation d’alcool autorisée dans les salons de jeu, ne concorde pas avec les politiques de prévention et de santé du gouvernement, déplore Pierre Dostie.

Statistiques de services en 2013-2014

435

Usagers en désintoxication interne

32

Jeunes admis au Havre du Fjord

362

Jeunes usagers en réadaptation externe

1 061

Adultes en réadaptation externe

88%

Évaluation des demandes avant 15 jours

91

Jeu pathologique (usagers adultes)

 

 

 

Partager cet article