Les MRC relancent le projet de 15 tours pour le Lac-Saint-Jean

Les MRC relancent le projet de 15 tours pour le Lac-Saint-Jean
Québec et Ottawa s'entendent pour mettre en place sur la même tour les équipements pour Internet haute vitesse et pour la téléphonie cellulaire.

COMMUNICATIONS. Le gouvernement fédéral et Québec ont convenu que les futures tours mises en place pour offrir Internet haute vitesse pourraient aussi accueillir les équipements pour la desserte de la téléphonie cellulaire. Les trois MRC du Lac-Saint-Jean ont donc redéposé leur projet de mise en place de 15 tours pour desservir le tour du lac, incluant les secteurs de Labrecque et Lamarche de même que la couverture cellulaire du parc d’Hébertville, jusqu’à la jonction de la route 175.

En entrevue avec TC MEDIA,  André Paradis, préfet de la MRC Lac-St-Jean-Est et membre du comité provincial de la téléphonie cellulaire a confirmé que des changements survenus dans les programmes allaient sans doute permettre de résoudre bien des problèmes à ce sujet.

« Ce n’est pas annoncé officiellement dans les programmes, mais les fonctionnaires ont convenu ensemble que dans tous les projets qui vont être déposés, s’il y a des mouvements de tours à faire, pour inclure la téléphonie cellulaire pour régler une situation, ça va être accepté dans le programme », affirme André Paradis.

Ce dernier est convaincu plus que jamais que le projet régional de 15 tours de transmission est dans la bonne voie et pourrait recevoir d’ici peu le financement requis pour sa mise en place.

Il fait notamment référence à l’annonce faite à la mi-décembre dernier par Québec: le programme Québec branché soutiendra des projets d’infrastructure visant à offrir aux citoyens, aux entreprises et aux organismes situés en milieu rural un service Internet haute vitesse de qualité à un coût comparable au service équivalent offert en milieu urbain.

La ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade, avait alors annoncé le lancement de l’appel de projets relatif à ce programme. La période de dépôt de projets s’échelonnera jusqu’au 13 mars 2017 à midi, mais déjà, le projet des trois MRC du Lac-Saint-Jean a été redéposé dans le cadre de cet appel de projets.

Le financement des projets se fera en complémentarité avec le nouveau programme du gouvernement fédéral, intitulé Brancher pour innover. Afin de faciliter la proposition de projets, les deux ordres de gouvernement ont travaillé de concert pour arrimer leurs critères et leurs formulaires de demande d’aide financière.

Le même projet

Membre du comité provincial sur la téléphonie cellulaire, André Paradis confirme que plusieurs rencontres ont eues lieu avec la FQM et le comité, dans les deux programmes annoncés récemment (Ottawa 500 M $ et Québec, 100 M $).

« Les deux gouvernements se sont parlés et il y aura possibilité de jumeler les deux programmes pour implanter une tour qui va comprendre l’Internet haute vitesse et la téléphonie cellulaire », affirme André Paradis

On se rappellera qu’il y a deux ans,la Conférence régionale des élus avait présenté ce projet de 15 tours cellulaires autour du lac Saint-Jean (la route 169), incluant Labrecque et Lamarche et le parc d’Hébertville, mais le gouvernement fédéral n’avait pas accepté car il fallait que ça concerne juste Internet haute vitesse. Les MRC et Québec finançaient leur part, mais le fédéral n’avait pas voulu aller de l’avant.

Le gros des dépenses du projet consiste à choisir le site, faire le chemin d’accès et érigé la tour.

« C’est ça le coût. Quand on va en bâtir une tour, si elle peut conjuguer les deux, Internet et téléphonie cellulaire, c’est aussi bien de même ! C’est convenu entre les fonctionnaires des deux gouvernements: les projets qui vont être déposés comme le nôtre au Lac-Saint-Jean qui avait été refusé, là, il a été redéposé au bureau de la ministre Anglade, le même projet, dont les tours dans le parc d’Hébertville. Il a déjà été redéposé. Ils l’ont en main pour analyse et on espère avoir des annonces là-dessus bientôt », souhaite André Paradis

Ce dernier reconnait qu’il faudra un peu plus d’études techniques pour trouver la localisation la plus adéquate pour une tour qui offrira en même temps Internet haute vitesse et la téléphonie cellulaire.

« Ce n’est pas annoncé dans les programmes, mais les fonctionnaires ont convenu ensemble que dans tous les projets qui vont être déposés, s’il y a des mouvements de tours à faire, pour inclure la téléphonie cellulaire pour régler une situation, ça va être accepté dans le programme », de conclure avec satisfaction André Paradis.

Partager cet article