Les municipalités doivent retrouver un véritable pouvoir

Les municipalités doivent retrouver un véritable pouvoir
Susanne Roy

MOT DESCRIPTION. Suzanne Roy, présidente de l’Union des municipalités du Québec a fait un passage remarqué dans la région ce mercredi. Elle continue de marteler le message: les municipalités doivent retrouver un véritable pouvoir tout en devenant le gouvernement de proximité le mieux placé pour savoir où bien dépenser l’argent des contribuables.

Suzanne Roy a profité de sa tournée du Québec, à Alma, pour partager avec le monde municipal et les acteurs socioéconomiques de la région du Saguenay—Lac-St-Jean sa vision d’une nouvelle relation Québec-municipalités.

« Dans le contexte actuel des finances publiques, il faut mettre en lumière la contribution des municipalités dans la création de richesse et les revenus de l’État. Des municipalités fortes pour un Québec plus prospère, ce n’est pas un slogan! Les municipalités jouent un rôle de premier plan dans la création de milieux de vie dynamiques qui attirent de nouvelles entreprises, des travailleurs qualifiés, des jeunes et des familles. L’UMQ est prête à s’asseoir rapidement avec le gouvernement pour négocier cette entente qui, selon l’engagement pris par le premier ministre, s’inspirera du Livre blanc municipal et transformera les relations Québec-municipalités, en leur permettant de diversifier leurs revenus », clame Suzanne Roy.

En fait, l’UMQ demande une loi sur l’autonomie municipale englobant des compétences qui seront clairement définies par rapport aux responsabilités d’Ottawa et de Québec.

Suzanne Roy questionne pourquoi les élus à Ottawa sont redevables devant la population ? Pourquoi les élus à Québec sont redevables devant la population ? Et pourquoi les élus municipaux sont redevables devant le gouvernement du Québec ?

La présidente de l’UMQ est persuadée que cette façon de faire ne coûtera pas plus cher. Bien au contraire, l’argent sera dépensé exactement à la bonne place et l’on éviterait ainsi des dédoublements.

Pour le moment, le gouvernement du Québec a mis en place une Commission permanente de révision des programmes et une Commission d’examen sur la fiscalité, des initiatives fort pertinentes. « L’UMQ considère que le défi du monde municipal, c’est le défi du Québec. Les deux paliers de gouvernement sont devant une situation financière où ni l’un ni l’autre ne peuvent se tirer d’affaire s’ils ne revoient pas leur relation. En attendant de mettre en place les réformes municipales nécessaires, il y a, à très court terme, une échéance budgétaire qui milite en faveur d’une reconduction de l’Entente fiscale et financière pour 2015 », soutient Suzanne Roy.

Le maire d’Alma et président du caucus régional de l’UMQ, Marc Asselin aborde également dans le même sens: « Pour les municipalités du Saguenay–Lac-St-Jean, cet enjeu financier représente plus de 32 millions $ en investissements dans les différents services de proximité offerts aux citoyens de la région. Il s’avère donc essentiel que les élus et élues municipaux continuent à se montrer solidaires et maintiennent leur appui constant envers l’UMQ dans le travail rigoureux et les représentations efficaces que l’organisation mène au quotidien. »

La visite de Suzanne Roy à Alma constituait le sixième arrêt d’une vaste tournée du Québec, sur le thème « MAINTENANT, ENSEMBLE ».

L’initiative, qui se déploiera jusqu’en janvier 2015, permettra à la présidente de l’UMQ d’aller à la rencontre des élus municipaux et de leurs partenaires des milieux socioéconomiques dans toutes les régions du Québec afin d’échanger sur les enjeux prioritaires pour les municipalités, tant sur le plan national, régional que local. Suzanne Roy a d’ailleurs profité de sa visite pour discuter de thèmes chers aux élus du Saguenay—Lac-St-Jean, notamment la question des forêts, de la dévitalisation des régions, du partage des redevances ainsi que des relations avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.—F.P.

Partager cet article