Les orignaux reviennent près de la route 169

Les orignaux reviennent près de la route 169

CIRCULATION. Le ministère des Transports du Québec invite les usagers à être particulièrement vigilants sur la route 169 alors que la présence d’orignaux a été observée récemment à proximité de la route 169, dans le secteur des municipalités de Saint-Henri-de-Taillon et de Sainte-Monique.

Malgré la mise en place de luminaires et de clôtures, les orignaux sont particulièrement présents dans ce secteur et le Ministère recommande donc la plus grande prudence des usagers sur cette route.

À chaque année, le secteur de la route #169 compris entre Saint-Henri-de-Taillon et Ste-Monique fait l’objet de nombreux signalements de la présence d’orignaux et aussi, malheureusement, de violentes collisions automobiles, parfois mortelles, y sont déjà survenus avec la grande faune.

Le cheptel d’orignaux qui vivent dans le secteur de la Pointe-Taillon est évalué à plusieurs dizaines d’individus, en croissance, car ils sont protégés dans la zone du parc national.

Ces orignaux sont notamment attirés par la route #169 au bord de laquelle ils trouvent le précieux sel dont ils ont besoin pour leur alimentation.

L’orignal a en effet besoin dans son alimentation de retrouver un équilibre entre le sodium (sel) et le potassium.

Dans son alimentation hivernale de petites pousses de feuillus principalement, il y a une forte teneur en potassium et une faible teneur en sodium. Il est donc naturellement à la recherche de ce sodium qu’il trouve alors facilement en bordure des routes alors que le sel de déglaçage lui fournit l’élément tant recherché et essentiel à sa survie.

Cette présence des orignaux occasionne un risque majeur de collision et représente un danger élevé pour tous les automobilistes qui circulent dans le secteur.

Afin d’attirer l’attention des conducteurs, le Ministère procède régulièrement à l’installation de panneaux lumineux dans les secteurs de Sainte-Monique et St-Henri, en plus des panneaux surdimensionnés toujours en place.

Il ne faut pas oublier qu’un orignal se sentant coincé aux abords d’une route a un comportement totalement imprévu, s’immobilisant tout d’un coup ou zigzagant en tentant d’éviter le véhicule qui vient en sa direction.

Partager cet article