L'homme qui n'a pas peur d'allaiter en public

. En plus d’avoir allaité son premier enfant pendant trois ans, ce père trans est passé à « ça » de devenir parrain d’allaitement. Enceint de sept mois, il s’apprête à renouveler l’expérience.

Comment est-il possible d’allaiter quand on est un père?

C’est une question d’hormones. Techniquement, tous les hommes peuvent allaiter à condition qu’ils prennent des bloqueurs de testostérone.

La mastectomie n’empêche pas l’allaitement?

Ça dépend de la façon dont elle est faite. Ça peut avoir un impact sur la quantité de lait. Moi, j’ai utilisé un dispositif d’aide à l’allaitement, un système utilisé par des femmes qui ont de la difficulté à allaiter. J’ai eu l’aide de la ligue La Leche, une organisation mondiale consacrée à l’allaitement.

Comment les gens réagissent-ils lorsqu’ils vous voient allaiter?

La plupart du temps, ils ne comprennent tout simplement pas ce qu’ils sont en train de regarder. Une fois, une femme m’a demandé des renseignements parce qu’elle voyait que j’utilisais un dispositif d’aide à l’allaitement. Les commentaires en ligne sont plus violents, mais en personne, les gens sont corrects.

Est-ce que le fait d’être un homme enceint suscite plus de réactions?

Non. Les gens pensent simplement que j’ai une bedaine de bière. Je ne serais pas le seul!

Est-ce que le milieu hospitalier est ouvert à votre réalité?

Oui, mais c’est évident que, chaque fois que je rencontre un nouvel intervenant, je dois tout expliquer de nouveau. C’est pourquoi j’ai préféré faire appel à une sage-femme, qui m’a suivi tout le long de ma grossesse.

Par Judith Lussier

Partager cet article