L’hôtel motel Les Cascades démoli

Louis Potvin, journaliste de l'Initiative locale de journalisme
L’hôtel motel Les Cascades démoli
L’hôtel motel Les Cascades sera rasé pour faire place à la Maison des aînés. (Photo Trium Médias – Janick Émond)

Une institution d’Alma va tomber sous le pic des démolisseurs. L’hôtel motel Les Cascades a été vendu au gouvernement du Québec afin d’y construire la nouvelle Maison des aînés.

« Une opportunité s’est offerte à nous et nous l’avons saisie. C’est certain que le domaine de l’hébergement n’est pas facile et que la pandémie n’a pas nui dans notre décision », mentionne l’un des propriétaires, Normand Bouchard.

La transaction a été réalisée la semaine dernière et les actionnaires doivent céder le bâtiment le 22 octobre.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé en juin l’implantation de cette Maison des aînés de 120 places. L’investissement sera d’environ 60M$. Lors de l’annonce, on avait désigné un autre endroit sur l’avenue du Pont pour sa construction.

Établissement rentable

Normand Bouchard et trois autres actionnaires ont acheté l’établissement, il y a près de dix ans. Ils ont investi des sommes importantes pour moderniser l’hôtel construit dans les années 60.

Normand Bouchard mentionne que la COVID n’a eu qu’une petite influence dans la décision de vendre l’établissement hôtelier vieux de 60 ans. (Photo Trium Médias – Janick Émond)

Le complexe compte 58 chambres et une salle de réception pouvant accueillir 300 personnes. L’établissement était renommé pour sa magnifique vue sur la rivière Petite-Décharge.

« On a réussi à rendre l’hôtel rentable. Nous avions un bon achalandage, de nombreuses réceptions et nos brunchs étaient populaires. On a travaillé fort pour en arriver là et maintenant, nous passons à une autre étape. »

Normand Bouchard ne veut pas mettre cette décision que sur les répercussions de la pandémie.

« Je trouve que la COVID a le dos large pour plusieurs. Oui, nous avons dû fermer en raison de la pandémie. J’ai perdu 850 réservations pour le brunch de Pâques et presque autant pour la fête des Mères. Et ce, sans compter toutes les réservations de salle et tous les Français que nous accueillons l’été et l’automne. Ç’a fait mal, mais pas assez pour nous empêcher de continuer. C’est plutôt une décision d’affaires qui nous a décidés de vendre. »

Vente

Avant que la démolition ne commence, les propriétaires procéderont au démantèlement des installations. Des meubles, équipements de cuisines, portes, fenêtres et autres sont mis en ventes.

Partager cet article
0 0 vote
Article Rating
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments