Luc Simard, de Lac-à-la-Croix, a sauvé une Dame des flammes

Luc Simard, de Lac-à-la-Croix, a sauvé une Dame des flammes

Luc Simard reçoit sa médaille des mains de la ministre de la Justice

SAUVETAGE. Luc Simard, un citoyen de Lac-à-la-Croix, a reçu la médaille du civisme pour un acte héroïque réalisé au printemps 2013 alors qu’il a sauvé sa voisine en entrant dans sa maison en feu. Au péril de sa vie, il a réussi à sortir à temps la Dame, lui sauvant ainsi la vie.

Le 29 septembre dernier, dans le cadre de la cérémonie de l’Hommage au civisme, Luc Simard s’est présenté à la salle du Conseil législatif de l’hôtel du Parlement où la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, lui a alors remis sa médailles du civisme pour souligner son geste.

Incendie

En fin de matinée, le 23 avril 2013, Luc Simard travaillait sur son patio. Il sent tout à coup une très forte odeur de fumée. Il regarde tout autour et voit de la fumée s’échapper par l’évent du toit de la résidence de sa voisine, une femme nonagénaire.

Aussitôt, il se rend devant la maison et constate que de la fumée s’échappe également du revêtement extérieur et de la toiture. Il monte alors sur la galerie et ouvre la porte avant. Dès lors, une immense fumée très noire et très dense l’incommode; il n’y voit absolument rien.

Luc Simard crie alors à pleins poumons pour interpeller la Dame, mais il n’obtient aucune réponse. Il entre dans la maison à quatre ou cinq reprises. Chaque fois, il en ressort aussitôt pour prendre de l’air.

Puis, il a eu le réflexe de se pencher au sol, là où la fumée est moins épaisse. Il regardait attentivement et c’est alors qu’il a entrevu quelque chose au fond de la maison.

Luc Simard appelle directement sa voisine et il perçoit alors un petit toussotement.

Sans hésiter un instant et malgré le risque élevé, il entre dans la maison et se dirige au fond. À l’aveuglette, il tâte le sol et parvient jusqu’à elle. Il l’agrippe et l’appuie sur son épaule.

Malgré les étourdissements qui le gagnaient, à travers la fumée, Luc Simard perçoit une petite lueur, il la suit; elle les mène à la porte.

Une fois à l’extérieur, il étend sa voisine sur le gazon. Elle est inconsciente et noircie de la tête aux pieds. Sur ces entrefaites, un automobiliste, qui remarque la Dame couchée par terre, appelle le 911.

Luc Simard est resté auprès de sa voisine jusqu’à l’arrivée des pompiers et des ambulanciers. La Dame sera transportée à l’hôpital. Luc Simard rentrera tout bonnement chez lui.

En lui décernant ainsi la médaille du civisme, le gouvernement reconnaît que Luc Simard a fait preuve d’une détermination et d’un courage sans faille pour rescaper sa voisine.

Partager cet article