Malgré la perte de son atelier: Menuiserie St-Henri repart en avant

Malgré la perte de son atelier: Menuiserie St-Henri repart en avant

INCENDIE. Loin de se laisser abattre par l’incendie qui a totalement détruit ce dimanche un atelier où l’on fabriquait les gazebos et ses propres fenêtres, la direction de Menuiserie St-Henri regarde en avant. Ce matin, le commerce est pleinement en opération dans les parties non touchées et l’on regarde déjà pour relocaliser les opérations.

Lors de notre passage à St-Henri-de-Taillon, vers 10 h, le bâtiment incendié offrait un spectacle de désolation. On pouvait apercevoir dans les ruines plusieurs pièces d’équipements qui servaient à la fabrication des produits de Menuiserie St-Henri qui sont vendus à travers le Québec.

L’atelier était rempli de matériaux que les employés devaient commencer à assembler dès ce lundi. Ces matériaux combustibles ont largement contribué à ce que le bâtiment soit totalement embrasé très rapidement et soit ainsi détruit totalement en quelques minutes.

Pendant ce temps, dans les bureaux administratifs de l’entreprise, de l’autre côté de la rue, Laval Fortin et sa conjointe Sylvie Jean, rencontraient les enquêteurs de la Sûreté du Québec, ceux du service des incendies de même que les représentants des compagnies d’assurance.

« Pour le moment, on est en train de faire toutes les vérifications au niveau des emplacements possibles. Ce matin, on a repris nos activités ici et on est en mesure de poursuivre les opérations. On n’a absolument aucune idée de la cause de l’incendie. C’est sous enquête présentement. Hier matin, trois employés sont venus ici et ils n’ont rien remarqué de suspect pour l’atelier qui était de l’autre côté de la rue », nous précisait Sylvie Jean, copropriétaire de l’entreprise.

Menuiserie St-Henri se préparait à amorcer une période importante de l’année avec la fabrication de plusieurs éléments commandés ces derniers mois.

« Tout notre matériel était prêt, tout était transformé et on était prêt à démarrer ce matin. On avait rentré des employés la semaine passée et on était prêt à transformer. C’est certain qu’il faut faire les contrats que l’on avait et il faut honorer cela. À partir de maintenant, il faut prendre des décisions », d’ajouter Sylvie Jean.

Jeudi dernier, Meunuiserie St-Henri avait ouvert un nouveau bureau de vente à Saguenay qui s’est ajouté au bureau de Québec.

L’entreprise demeure complètement opérationnelle, à l’exception de son atelier d’assemblage des gazebos.

Tout sera mis en œuvre dans les prochaines semaines pour que les choses reviennent à la normale.

Partager cet article