Marc Asselin fait son mea culpa : Il adoucira le ton

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Marc Asselin fait son mea culpa : Il adoucira le ton
Marc Asselin, maire d'Alma a réagi aux révélations de certains conseillers concernant le climat à l'hôtel de ville. (Photo : Trium Médias - Julien B. Gauthier)

Le maire d’Alma, Marc Asselin promet d’être « moins volubile » et de « laisser davantage la chance aux autres élus de s’exprimer » à l’avenir. Se qualifiant d’« intense » et de « passionné » par ses dossiers, il admet qu’il ressent parfois du stress en raison des fonctions qu’il occupe.

Il s’est expliqué aux médias ce matin à l’hôtel de ville à 10h30, à la suite de la dénonciation de certains conseillers d’une ambiance difficile à l’hôtel de ville, particulièrement avec lui.

« Je suis quelqu’un de volubile. Je n’ai pas de problème à trouver les mots. Je suis quelqu’un de passionné et d’intense. J’ai toujours à cœur cette ville ainsi que sa population, a-t-il expliqué. C’est une qualité que j’ai mais qui peut également être un défaut. J’en fais amende honorable. Ma porte est toujours ouverte. Je n’ai jamais refusé de rencontrer qui que ce soit ».

Il assure toutefois que malgré son intensité, il n’a jamais eu de colère ou de comportements déplacés envers les conseillers.

Les conseillers consultés

Hier, en comité plénier, il a laissé la parole à l’ensemble des membres du conseil afin qu’ils s’expriment sur la situation. « Je me suis retiré. Les membres ont fait part de leurs frustrations, de leurs regrets et du respect du protocole. Ce travail a été excellent. Tout un chacun était heureux. J’aurais dû le faire avant », a ajouté le maire.

Par ailleurs, dès la semaine prochaine, les conseillers remettront une analyse et des commentaires quant à leurs perceptions sur le climat de travail.

En ce qui a trait à l’élection municipale de 2021, Marc Asselin n’a pas voulu se prononcer, affirmant qu’il est toujours passionné par la ville et qu’il continue de recevoir de bons commentaires de la part des citoyens.

Il n’a pas voulu répondre aux questions des journalistes, invitant plutôt à contacter les conseillers municipaux.

Partager cet article
0 0 vote
Article Rating
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments