Mathieu Parente-Soares écope 7 ans de pénitencier

Mathieu Parente-Soares écope 7 ans de pénitencier
(Photo : TRIUM MÉDIAS - France Paradis)

Ce mardi, au Palais de justice d’Alma, le juge Louis Dionne de la Cour criminelle a imposé une peine de sept ans de pénitencier à Mathieu Parente-Soares. Un plus tôt cet automne, il avait été reconnu coupable d’incendie criminel et d’homicide involontaire.
Dans la nuit du 12 au 13 juin 2017, il avait allumé un incendie dans une résidence de la rue Sacré-Cœur Est à Alma.
Accueilli pour la nuit à cet endroit où résidait son ex-petite amie, il dormait dans un salon d’été, derrière la maison. Il aurait mis le feu à une bûche, sous ce salon et l’incendie a dégénéré.

Le feu a pris naissance sous un salon d’été situé derrière la maison qui avait été lourdement endommagée.

Guy Tremblay, un homme de quelque 90 ans qui résidait à cet endroit, est décédé dans l’incendie qui a lourdement endommagé la maison.
Un long procès a démontré la responsabilité de Matthieu Parente-Soares, un ressortissant français âgé de 31 ans aujourd’hui.
À sa peine de sept ans de pénitencier, on devra cependant soustraire deux ans de détention préventive.
Dans ce dossier, à l’issue des représentations sur sentence, la Couronne exigeait un emprisonnement variant entre 10 et 12 ans pour les gestes reprochés alors que la Défense réclamait deux ans moins un jour.
Une fois sa peine purgée dans son entier, Matthieu Parente-Soares sera expulsé du Canada.
 

Partager cet article