Maxime Dallaire de l'Académie Le Pugiliste part en Tunisie

Maxime Dallaire de l'Académie Le Pugiliste part en Tunisie
Maxime Dallaire est fier de participer à ce stage international. (Photo : Courtoisie)

Maxime Dallaire, directeur général de l’Académie de boxe Le Pugiliste, récolte le fruit du travail accompli ces dernières années. Il a en effet été choisi par la Fédération québécoise de boxe olympique pour participer à un stage de coaching international. Il sera donc en Tunisie du 24 février jusqu’au 6 mars prochain.
Maxime Dallaire quitte la région ce samedi pour ce périple de 10 jours. Sur place, il sera jumelé à l’entraîneur de l’équipe nationale de Tunisie. Pour cette grande immersion de coaching, il sera également accompagné des membres de l’équipe de boxe pressentis pour participer aux Jeux du Canada en 2019.
« C’est super comme invitation. Cet automne, ils (les représentations de la Fédération) m’en avaient parlé un petit peu, mais je l’ai su vraiment à la dernière minute. C’est spécial, surtout quand j’ai su pourquoi ils m’avaient invité, dont la façon dont j’encadre mes athlètes », commentait Maxime Dallaire, quelques heures avant son départ.
Qualités
Dans les raisons pour expliquer leur choix de Maxime Dallaire pour participer à cet événement formateur, la Fédération québécoise de boxe olympique souligne la rigueur qu’il applique dans tous les projets liés à son entreprise, le travail qu’il effectue pour le développement de la discipline au niveau provincial et également pour la façon dont il gère son club ainsi que ses athlètes en région.

Naturellement, pour Maxime Dallaire, c’est tout un honneur de pouvoir vivre une session d’apprentissage d’une telle envergure. Une fois de retour à Alma, il espère ramener cette expérience enrichissante au sein de son club pour en faire profiter ses boxeurs et boxeuses.
« Ça va être une immersion de coaching internationale. On va là pour apprendre car chaque pays a sa technique, ses façons d’entraîner, ses particularités. On s’en va apprendre de nouvelles choses. Ces connaissances, je vais ensuite les transmettre à mes boxeurs de compétition, à mon Sport-Études et aux autres clubs de la région. »
Cette invitation a cependant mis Maxime Dallaire un peu de court dans le temps. Il revient au pays le 6 mars et déjà, il avait prévu présenter un gala de boxe le 9 mars à Desbiens. dans le cadre du Festival de l’iceberg.

Partager cet article