Militaire originaire del’Ascension-de-Notre-Seigneur : Jean-Pierre Noël aide à la réforme des Forces armées ukrainiennes

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Militaire originaire del’Ascension-de-Notre-Seigneur : Jean-Pierre Noël aide à la réforme des Forces armées ukrainiennes
Le major Jean-Pierre Noël a présenté un breffage à des officiers militaires ukrainiens à Kamianets‑Podilskyi, en Ukraine, le 14 mai 2019. Photo by: Aviator Stéphanie Labossière Joint Task Force-Ukraine AK03-2019-0103 (Photo : Courtoisie Stéphanie Labossière )

Depuis avril dernier, le major Jean-Pierre Noël, commandant adjoint du 5e Régiment du génie de combat participe à l’Opération UNIFER, en Ukraine, dans laquelle il dirige une compagnie d’ingénieurs de combats canadiens.

Celui qui est originaire de l’Ascension-de-Notre-Seigneur fait partie d’un groupe de 200 soldats des Forces armées canadiennes déployées afin d’aider les forces armées ukrainiennes à réformer leur système d’entrainement militaire.

« On se promène énormément. On essaie d’établir un standard entre les différentes régions du pays. La communication est assez difficile en Ukraine », commente le major Noël, qui a rejoint les Forces armées canadiennes en 2000.

Principalement, avec ses équipes, ils forment les forces ukrainiennes afin d’être en mesure de reconnaitre les indicateurs de menace d’engins explosifs.

« C’est présentement l’un des grands enjeux dans la zone de conflits, les engins explosifs. Donc nous, on leur donne les outils et les connaissances afin de pouvoir identifier la menace et la désamorcer », ajoute celui qui a déjà été déployé à deux reprises en Afghanistan.

L’équipe de l’opération UNIFIER soutient ses homologues britanniques dans le cadre de l’ORBITAL en offrant de l’instruction aux forces de sécurité ukrainiennes, à Denipro, en Ukraine.

Un pays accueillant

« Les gens ici sont très accueillants. Je trouve qu’il y a même des ressemblances avec ce qu’on peut voir au Québec », mentionne-t-il.

Il poursuit en indiquant que les Ukrainiens supportent énormément leurs militaires locaux et qu’ils sont heureux d’avoir des membres des Forces canadiennes pour les supporters.

« En fin de semaine dernière (24 et 25 août), c’était les célébrations de la fête d’indépendance et nous avons été invités à nous joindre à eux pour les festivités », raconte l’Ascensionnais lors d’une entrevue téléphonique.

Il confie toutefois toujours avoir une pensée pour sa famille, ici au Lac-Saint-Jean.

Collaboration

Le Canada mène cette mission en coordination avec plusieurs de leurs partenaires internationaux, dont le Danemark, les États-Unis et la Suède.

« Quand je suis arrivé, je travaillais avec deux Suédois, qui ont cependant dû partir. Je dois dire que la collaboration se passe très bien, dans le sens où est-ce que les Ukrainiens recherchent à avoir différentes méthodes de voir un problème, et même nous, les Canadiens, ça nous permet de voir comment les autres pays qui font partie de l’OTAN travaillent », conclut le major Jean-Pierre Noël.

Il sera de retour au Québec au cours du mois d’octobre, puisque pour cette opération, une rotation des militaires se fait tous les six mois.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des