La MRC Lac-Saint-Jean enregistre un surplus de 539 541 $

La MRC Lac-Saint-Jean enregistre un surplus de 539 541 $
L’usine de récupération des biogaz à l’ancien site d’enfouissement de la MRC à l’Ascension a été très performante en 2017, rapportant des revenus inattendus de quelque 150 000 $. La torchère (photo) a été très peu utilisée, le biogaz étant dirigé vers l’usine d’ARBEC pour alimenter les séchoirs à bois. (Photo : TRIUM MÉDIAS - France Paradis)

Le résumé des résultats non consolidés de la MRC Lac-Saint-Jean-Est laisse entrevoir un excédent de 539 541,48 $ pour l’année 2017. Cependant, la dette à long terme de l’organisme a connu une hausse de 219 497 $ en 2017, portant celle-ci à 13 085 731 $.
Ces résultats préliminaires ont été présentés aux élus lors de la séance régulière du mois de mai.
La MRC gère de nombreux départements, incluant les territoires non organisés. Cependant, c’est le département de l’administration et de l’aménagement du territoire qui est responsable en grande partie de cet excédent.
En effet, quatre grands items en sont responsables, soit des revenus inattendus de quelque 150 000 $ provenant des redevances sur le biogaz tiré de l’ancien centre d’enfouissement de l’Ascension; une économie de quelque 100 000 $ sur la masse salariale, dont près de 40 000 $ du côté de l’évaluation; une somme de 68 000 $ versée par les deux autres MRC du Lac-Saint-Jean en guise de compensation à la MRC Lac-Saint-Jean-Est qui gère l’entretien de la Véloroute des Bleuets ainsi que des économies de 68 000 $ sur le suivi de la gestion de l’ancien site d’enfouissement de l’Ascension.
Ces montant représentent quelque 386 000 $ et la différence avec l’excédent réel provient de différentes autres petites économies réalisées à gauche et à droite dans les différents départements.
Soulignons en terminant que la dette à long terme de la MRC à la fin de 2017 était de 13 085 751 $, ce qui représente une charge de 246 $ par contribuable, une augmentation de 5 $ par rapport à 2016.

Partager cet article