MRC Lac-Saint-Jean-Est : Surplus de 201 192 $

Par Louis Potvin, Journaliste de l’Initiative de journalisme local
MRC Lac-Saint-Jean-Est : Surplus de 201 192 $
(Photo : Archives)

La MRC Lac-Saint-Jean-Est termine son exercice financier 2019 avec un surplus de 201 192 $. Cet excédent porte à 2 M$ le surplus accumulé de l’organisation.

Une somme jugée raisonnable dans les circonstances.

« C’est notre bas de laine. Le surplus nous permet de répondre à des urgences et éviter ainsi d’emprunter pour réaliser les travaux ou les investissements », a justifié le directeur général, Sabin Larouche.

Les états financiers ont été entérinés par les maires mardi soir lors de la séance à huis clos du conseil.

Il n’y a pas de variantes importantes à noter au chapitre des revenus et dépenses en 2019. Notons des revenus supplémentaires provenant du transport collectif (46 889 $) et des intérêts (52 486 $).

Une somme de 174 230 $ a été payée concernant la dette pour la réhabilitation du site d’enfouissement de l’Ascension-de-Notre-Seigneur. Aussi, la MRC est privée de redevances de 150 000 $ puisque l’usine Arbec ne brûle plus le méthane enfoui au site d’enfouissement.

La dette de la MRC atteint les 11 M$, ce qui représente un montant de 207 $ par habitant. Une grande partie de cette dette est liée aux différents investissements de la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean (RMR), dont l’exploitation du site d’enfouissement d’Hébertville.

Fonds régions et ruralité

Les élus ont fixé les priorités d’intervention du fonds régions et ruralité dotée d’une enveloppe de 1,3 M$.

Les projets structurants pour les municipalités, l’aménagement du territoire, le développement durable et le développement économique sont les quatre volets.

Afin de soutenir les municipalités de plus petite taille, une somme de 80 000 $ par localité est disponible pour réaliser des projets qui permettent de maintenir la vitalité des milieux.

Justement pour les accompagner, deux agents territoriaux sont payés à même le fonds.

« Nous en avons un pour le secteur sud et l’autre pour le secteur nord. Les municipalités n’ont pas les moyens d’avoir un agent de développement. Les agents les supportent dans leurs différentes démarches. »

Un comité indépendant analyse les demandes avant d’attribuer les sommes demandées.

Séance publique

Même si les séances sont à huis clos, il est maintenant possible de visionner les délibérations des élus. Une captation est faite et disponible sur le site internet de la MRC.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des