Neuf jeunes contribuent à la restauration de cours d'eau

Neuf jeunes contribuent à la restauration de cours d'eau

FAUNE. Un projet unique s’est déroulé l’été dernier sur le territoire de la ZEC des Passes qui est devenue un plateau de travail pour neuf jeunes adultes inscrits au Carrefour Jeunesse emploie de Lac-St-Jean-Est. Sous la supervision d’un biologiste et du personnel de la ZEC, ces jeunes ont contribué à la restauration des conditions de fraie pour la reproduction de l’omble de fontaine indigène.

La réalisation de ce projet s’inscrit notamment dans le cadre du développement du volet récréotouristique que la ZEC met de l’avant afin d’améliorer l’offre pour ses 854 membres et ses quelque 55 000 visiteurs annuellement.

Deux nouveaux lacs additionnels deviennent ainsi accessibles au grand public, soit le lac à Moffat et le lac Grand Étang, situés à une vingtaine de kilomètres de la barrière de la ZEC.

Avec l’aide financière de Pêches et Océans Canada et la participation du Carrefour jeunesse emploi, la Zec des Passes a donc réalisé ce projet de nettoiement de tributaires et de construction de seuils en vue d’améliorer la reproduction de l’omble de fontaine.

« La Zec des Passes désire optimiser l’offre de pêche en procédant à la restauration des sites de fraie de l’omble de fontaine. Des lacs propices aux aménagements ont été ciblés et il a été déterminé que le nettoyage des tributaires favorisait la montaison de l’omble de fontaine, améliorait l’oxygénation et permettrait un meilleur recrutement. Étant l’une des espèces les plus en demande sur le territoire, il est intéressant de mettre en place des actions qui permettront de remettre en production des plans d’eau en baisse de rendement pour l’omble de fontaine », souligne Frédéric Gagnon, coordonnateur de la ZEC des Passes.

Implication de la CJE

En plus du programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives de Pêches et Océans Canada, la Zec des Passes a bénéficié d’un appui majeur avec la participation de ces 9 jeunes adultes du CJE.

Frédérick Gagnon souligne que c’est une grande première et il souhaite fortement que l’expérience soit répétée à chaque année, en raison des résultats concrets de ce projet

En effet, Le Carrefour jeunesse emploi allie ses forces afin de créer un plateau de travail qui laisse aux jeunes un exemple concret de réussite et de persévérance. L’ensemble des travaux a été réalisé sur le terrain par ces jeunes travailleurs et supervisés par le biologiste du Regroupement régional des Zecs du Saguenay-Lac-St-jean.

« Ce type de projet est intéressant sur plusieurs volets. Il y a d’abord le volet faunique qui est non négligeable et vise à améliorer l’offre de pêche. Ensuite, les participants ont pu élargir leurs champs d’intérêts en s’initiant aux différentes pratiques en gestion de la forêt et de la faune. Enfin, ce projet permet un volet éducatif en installant des panneaux d’informations sur chacun des sites d’intervention afin de sensibiliser les utilisateurs du territoire à la saine gestion des écosystèmes », résume Frédérick Gagnon

Dès 2015, le projet aura des suites car la Zec des Passes désire optimiser le potentiel des sites de fraie aménagés en y ajoutant le gravier nécessaire pour la reproduction.

Facile d’accès, les tributaires de lacs qui ont été aménagés proposent un panneau de sensibilisation et d’information aux visiteurs. Il est donc possible d’obtenir de l’information complémentaire sur les lieux même des travaux.

Partager cet article