Nordex associé à un contrat de 93 819 290 $ à La Romaine

L’entreprise almatoise Nordex vient de franchir un pas de géant dans son histoire, soit l’obtention d’un contrat majeur pour le compte d’Hydro-Québec. En effet, le consortium Demathieu & Bard-NORDEX, S.E.N.C. vient de remporter l’appel de proposition pour la centrale Romaine 2 afin de réaliser le bétonnage de la centrale et du bouchon aval, l’architecture phase 1, l’installation des ponts roulants et les travaux connexes. Le montant du contrat attribué est 93 819 290 $.

« On termine présentement notre contrat sur le projet de l’usine AP-60 de Rio Tinto Alcan à Jonquière. Les travaux sont complétés à plus de 90 %. Cet automne, on va monter notre installation de chantier à La Romaine et le premier février, on devrait débuter ce chantier qui commandera quelque 120 employés dont 60 à 70 proviendront du Saguenay—Lac-St-Jean », lance d’un trait Yvon Potvin, président-directeur général de Nordex.

L’entreprise d’Alma a à l’œil ce chantier depuis son annonce. Cependant, Yvon Potvin voulait savoir dans quoi il s’embarquait avant d’ouvrir la machine.

Ainsi, il s’est associé avec la firme Fernand Gilbert de Chicoutimi pour réaliser le bétonnage de dalles en dessous de certaines digues.

« Ce petit contrat fait en sorte que nous sommes déjà présents à La Romaine avec une équipe d’une vingtaine d’employés. On a pu analyser la façon dont ça marche et le partage des emplois avec les travailleurs de la Côte-Nord et de la Gaspésie et ça se passe très bien. À la demande Demathieu & Bard, une grande entreprise française de construction, qui avaient entendu parler de nous, on a donc décidé de s’associer avec eux pour aller chercher ce contrat majeur et nous positionner pour les autres contrats à venir », ajoute Yvon Potvin.

Présent sur le chantier de l’aluminerie Alma, sur le chantier Péribonka, le projet Eastmain 1-A, l’usine AP-60 et présentement, le bétonnage de la nouvelle génératrice à la centrale de Shipshaw de RTA, Nordex a maximisé son expertise et son talent dans le domaine des coffrages en béton de plus en plus complexe.

« On nous a sollicité en raison de notre expertise, de notre organisation et de notre réputation en matière de sécurité/santé », affirme avec fierté le grand patron de Nordex.

La Romaine, ce sera quelque 10 milliards $ sur 10 ans.

L’actuel contrat demandera de la part de Nordex le déploiement de toute son expertise pour réaliser les coffrages extrêmement complexes entourant la réalisation de cette centrale Romaine II. Notamment, ce sont quelque 39 000 mètres cubes de béton qui entreront dans cet ouvrage d’envergure.

À brève échéance, Yvon Potvin sera bien positionné pour les prochains contrats à venir, soit la prise d’eau de la centrale et l’évacuateur de crue, deux types d’ouvrages que Nordex a déjà réalisé avec succès et une très grande satisfaction d’Hydro-Québec sur les chantiers Péribonka et Eastmain 1-A.

Il restera ensuite des travaux similaires pour les centrales Romaine III, Romaine IV et Romaine I.

« C’est agréable car sur La Romaine, on rencontre les mêmes spécialistes d’Hydro-Québec que l’on a connus à Péribonka ou Eastmain. Ils nous connaissent et connaissent notre expertise et notre organisation. Je suis hautement positif pour l’avenir », de conclure Yvon Potvin.

Partager cet article