Nouveau corridor de l’autoroute 70 : l’UPA s’y oppose fermement

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Nouveau corridor de l’autoroute 70 : l’UPA s’y oppose fermement
Le MTQ a présenté aux citoyens un nouveau tracé central, situé entre le nord et le sud. (Photo : Trium Médias - Archives)

Présenté le 23 novembre dernier aux résidents de Saint-Bruno par le ministère des Transports du Québec (MTQ), le nouveau tracé, situé entre le nord et le sud, sème une certaine controverse. Après avoir été critiqué par plusieurs citoyens, c’est autour de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de s’y opposer.

Selon le syndicat, le nouveau tracé pourrait avoir des impacts collatéraux : diminution de superficie de terres, morcellement, contraintes physiques pour accéder aux parcelles coupées.

L’UPA avait notamment fait part de ces préoccupations au MTQ et ce, « à plusieurs reprises, autant lors de consultations publiques, que directement avec l’équipe chargée du projet», selon l’organisation.

Autonomie alimentaire

« Dans un contexte où l’autonomie alimentaire est plus que jamais d’actualité et où les pressions sur les
terres agricoles augmentent constamment, autant urbaines, que liées aux changements climatiques, il
faut protéger plus que jamais notre garde-manger pour les générations futures », fait valoir l’organisation par voie de communiqué.

Ajoutant que ses attentes sont élevées, l’UPA se dit néanmoins prête à collaborer avec le MTQ dans le futur. Elle voit notamment d’un bon œil l’ouverture du ministère à étudier d’autres avenues.

« L’UPA souhaite que la communication établie permette au MTQ de proposer une option de moindre impact pour les diverses parties prenantes. Elle s’attend à être un acteur de premier plan sur ce dossier », conclut l’UPA.

À lire : Autoroute 70 : Le MTQ fait son mea culpa

Partager cet article