« On laisse la maison en santé » — Patrice St-Pierre président du ca

« On laisse la maison en santé » — Patrice St-Pierre président du ca

Camil Dion et Patrice St-Pierre

RÉORGANISATION. Patrice St-Pierre et Camil Dion, respectivement président et directeur général du CSSS de Lac-St-Jean-Est, sont parfaitement conscients de laisser une maison en parfaite santé au moment où le nouveau CIUSSS Saguenay—Lac-Saint-Jean prendra la relève à compter de mercredi prochain, 1er avril. Avec un budget équilibré, un surplus accumulé de 1,4 M $ et une organisation parfaitement rodée et performante, le CSSS Lac-St-Jean-Est va continuer d’être un des maillons forts du réseau régional de la santé.

Lors d’une rencontre tenue en présence des journalistes qui suivent les activités du CSSS depuis plusieurs années, les deux hauts dirigeants ont tenu à faire le bilan avant de passer le flambeau à la nouvelle organisation.

Notamment, tant Patrice St-Pierre que Camil Dion ont voulu se faire rassurant envers les usagers. Mercredi prochain, au moment du changement administratif, les usagers ne verront absolument aucun changement au chapitre de la prestation des services alors que tout fonctionnera comme avant.

En fait, il faudra attendre la mise en place du plan d’organisation, dans deux ou trois mois d’ici, afin de bien évaluer les impacts que cette restructuration aura sur l’organisation. On parle notamment de quelque 25 postes de cadres qui sont abolis dont quatre partent dès mercredi à la retraite, incluant le directeur général Camil Dion qui se retire du monde de l’administration du réseau de la santé.

Les quelque 20 autres cadres concernés devront suivre attentivement la suite des événements pour valider leur future tâche et lieu de travail dans l’organisation.

Engagement

Au nom du conseil d’administration, Patrice St-Pierre a longuement louangé l’engagement de chacun des employés du CSSS Lac-St-Jean-Est pour en faire l’un des centres hospitaliers les plus performants au Québec.

« La plus belle image que je peux prendre, c’est la façon dont on laisse la maison. On a une organisation qui est en santé et le jeu de mot est bien approprié je crois. Moi, ça fait cinq ans que j’ai l’occasion d’œuvrer au sein du ca et ce qui caractérise notre organisation, il y a deux mots que je retiens: premièrement, c’est la fierté, les mandats que l’on a accomplis et ceux qui ont été faits et le deuxième mot, c’est celui de l’engagement, ce qui est très impressionnant et qui caractérise notre organisation », a lancé d’un trait Patrice St-Pierre pour résumer la situation actuelle.

Le CSSS Lac-St-Jean-Est est agréé avec mention, ce qui traduit bien la qualité des services; l’urgence est l’une des plus performantes au Québec; la stratégie de de soins aux aînés est un modèle à travers le Québec; le centre a réalisé les coupures financières imposées et est en équilibre budgétaire tout en optimisant les services.

« Financièrement, la poire a été passablement twistée et on ne peut pas en demander plus. Tout ce que l’on pouvait faire d’économies a été fait, tout en tenant compte des coûts grandissants d’opération », soutient le président St-Pierre.

Ce dernier est cependant déçu sur le sort des cadres à l’intérieur de l’organisation. Alors qu’ils ont tout fait pour respecter les exigences du ministère et même plus, quelque 20 d’entre eux ont un avenir incertain: « Il n’y a pas de reconnaissance par rapport à l’engagement de ces personnes. »

Le CSSS de Lac-St-Jean-Est possède d’ailleurs l’un des taux d’encadrement les plus bas au Québec.

À cela s’ajoute aussi la perte d’identité alors que le CSSS de Lac-St-Jean-Est est fusionné dans une grande entité, ce qui laisse des zones grises pour le moment.

Partager cet article