Organismes communautaires : Ils ont besoin de vous!

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Organismes communautaires : Ils ont besoin de vous!
Jean Lavoie est à la recherche de livreurs bénévoles à Alma. Si la demande augmente, il pourrait également élargir son territoire. Ceux qui sont intéressés peuvent lui écrire au jean-lavoie@hotmail.ca (Photo : Courtoisie)

Si le gouvernement a lancé récemment la plateforme web jebenevole.ca permettant de s’inscrire pour faire du bénévolat auprès d’organismes communautaires, ce n’est pas pour rien. Avec la précarité financière qui s’accroît, ceux-ci ont besoin drastiquement besoin de personnel.

C’est notamment le cas du citoyen d’Alma, Jean Lavoie qui a répondu à l’appel du premier ministre Legault. Ce dernier, remarquant que les épiceries manquent de livreurs, a sollicité tous les clubs sociaux d’Alma (Kiwanis, Rotary, Chevaliers de Colombs, Lions, Richelieu) afin de former des équipes de livreurs bénévoles.

« Nous allons traiter toutes les livraisons, en priorité les 70 ans et plus, qui doivent rester à la maison. Il n’y a pas de contacts. On dépose l’épicerie à la porte », affirme Jean Lavoie.

Il a par ailleurs pu rassembler plusieurs partenaires tels Dupont Auto, qui lui a généreusement fourni quatre fourgonnettes, et Nutrinor Énergie qui paiera l’essence. « Plus on va avoir de bénévoles, plus on va livrer rapidement et surtout, on va pouvoir aider les gens les plus vulnérables. »

Centre d’action bénévole du Lac

« Nous sommes très sollicités, soutient Justine Bouchard, coordonnatrice des bénévoles. Nous sommes à la recherche de bénévoles plus jeunes, notamment des conducteurs pour notre service d’accompagnement. »

Mme Bouchard recherche également des téléphonistes qui pourront participer au « Bonjour/Bonsoir », un programme qui permet aux personnes aînées de recevoir deux appels téléphoniques par jour et ainsi de briser la solitude.

Popote roulante d’Alma : Réouverture partielle le 1er avril

La popote roulante d’Alma a dû fermer ses portes le 16 mars en raison du trop grand nombre de bénévoles âgés de 70 ans et plus. Avec un effectif plus jeune et plus réduit, elle rouvre ses portes à raison de trois jours par semaine, soit les lundis, mercredis et vendredis.

Mais la coordonnatrice, Jasmine Gagné, espère le plus tôt possible reprendre les activités cinq jours avec des bénévoles plus jeunes. « 60 % de nos bénévoles ont 70 ans et plus. Ce sont toutes des personnes qui sont dynamiques et qui sont en forme. Sauf qu’avec ce qui se passe, on veut les protéger. »

Les réserves diminuent chez Moisson d’Alma

La coordonnatrice de Moisson d’Alma, Annie-Claude Tremblay, constate que les denrées périssables de l’épicerie communautaire commencent à diminuer.

« On sent une vague qui s’en vient, avec les pertes d’emplois. Ça a déjà commencé. C’est évident que les denrées sont plus que les bienvenues », affirme-t-elle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des