Où est Bernard… Côté ?

Où est Bernard… Côté ?
Le 8 août 2011

ABSENCE. Mais où est donc passé Bernard Côté, directeur général du Collège d’Alma ?. Pour le moment, personne ne le sait et ce soir, son sort pourrait bien se jouer alors que les membres du conseil d’administration du Collège ont été convoqués à une réunion spéciale où son cas sera analysé.

Certaines rumeurs laissent même entendre que Bernard Côté pourrait profiter de cette rencontre des administrateurs du collège pour remettre dès ce soir sa démission à titre de directeur général.

Chose certaine, depuis plusieurs jours, Bernard Côté n’est pas présent à son bureau et son absence s’est particulièrement fait sentir hier, à Saguenay, alors que les directions des quatre collèges de la région étaient en conférence de presse pour dénoncer les coupures budgétaires auxquelles ils doivent faire face. C’est le directeur des études qui le remplaçait pour cette importante prise de position régionale sur la situation financières des collèges et les impacts sur les élèves.

On sait déjà que le Collège d’Alma est le plus mal en point des quatre collèges de la région au chapitre financier avec un déficit qui pourrait atteindre les 1,9 million $ d’ici juin prochain.

Depuis plusieurs mois déjà, Bernard Côté est l’objet de nombreuses critiques de la part du personnel du collège de même que des étudiants.

Le renouvellement de son mandat de quatre ans, en décembre dernier, s’est déroulé dans le tumulte et la contestation de la procédure utilisée.

Depuis janvier, le torchon brûle à l’intérieur de l’institution.

Le tout a dégénéré il y a quelques semaines suite à une rencontre entre la direction de l’institution et le corps professoral pour analyser les avenues possibles pour résorber le déficit.

Lors de cette rencontre houleuse qui s’est déroulée à huis-clos, notamment, deux professeurs ont critiqué ouvertement la direction et principalement son directeur général.

Il en a résulté la suspension des deux professeurs en question pour « manque de loyauté envers l’organisation ».

Les deux professeurs ont d’ailleurs repris le travail ce lundi et on leur a clairement fait savoir, du côté de la direction, qu’ils devaient s’en tenir uniquement à leur mandat d’enseignement.

À ce sujet, le Syndicat des professeurs du Collège d’Alma analyse toujours le dossier pour voir les actions qui pourraient être prises.

Les prochaines heures seront révélatrices sur la suite de ce dossier.

Rappelons que c’est en mai 2011 que le conseil d’administration du Collège d’Alma tranchait la question sur le choix du nouveau dg.. Bernard Côté, alors cadre supérieur du milieu de la santé, devenait le nouveau directeur général du Collège d’Alma en remplacement de Jean Paradis qui n’avait pas demandé de renouvellement de son mandat.

Bernard Côté, bien qu’il ait fait carrière dans le domaine de la santé, n’est pas étranger au monde de l’éducation. En effet, en début de carrière, il a enseigné à la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean, au Collège d’Alma et comme chargé de cours à l’Université du Québec à Chicoutimi. Il a également été membre du conseil d’administration du Collège d’Alma de 2006 à 2010 et en a assumé la présidence de 2009 à 2010.

Partager cet article