Pas de repos pour Brunelle-Duceppe et son équipe

Photo de Yohann Harvey Simard
Par Yohann Harvey Simard
Pas de repos pour Brunelle-Duceppe et son équipe
Au coin de sa table de chevet, le député Alexis Brunelle-Duceppe a collé un petit « post-it ». « Rappelle-toi pour qui tu travailles », a-t-il écrit dessus.

Le député du Bloc Québécois, Alexis Brunelle-Duceppe, aura du pain sur la planche en 2021. En plus du secteur forestier qui demeure sa priorité, plusieurs autres projets sont déjà en cours de réalisation un peu partout dans la région.

Pour des raisons tant économiques qu’écologiques, le député estime qu’il faut aller encore plus loin dans la cause de l’industrie forestière.

« On a fait produire une étude sur le potentiel forestier global du Saguenay-Lac-Saint-Jean. L’idée était de déterminer ce qu’on pourrait faire exactement avec de nouvelles mesures fédérales et davantage de financement. »

Les conclusions sont sans équivoques : moyennant une meilleure participation du fédéral, beaucoup plus pourrait être fait. L’étude révèle notamment que sur dix ans, 3 500 nouveaux emplois seraient créés dans les secteurs de 2e et 3e transformation.

« Et contrairement à GNL, ces emplois-là seraient là pour rester », souligne le député.

De surcroit, l’étude évoque également la possibilité de remplacer plusieurs produits issus de pétrole par l’usage du bois, avec en tête de lice le biocarburant et le bioplastique.

« Il y a plein de technologies qui demandent à être développées, mais le financement manque à l’appel », déplore le député.

Le fait est que le député estime que l’industrie forestière est la mieux placée pour répondre aux exigences d’une véritable transition verte. À son avis, les prétentions environnementales du gouvernement actuel ne sont que de la poudre aux yeux.

Moulin des Pionniers

« On a travaillé fort avec Yannick Baillargeon (préfet de la MRC du Domaine-du-Roy) sur le dossier du Moulin des pionniers. On demande une subvention de 750 000 $ à Développement économique Canada (DEC). Je ne vois pas comment ça pourrait être refusé, c’est trop un beau projet », affirme le député.

Le plan élaboré prévoit la réfection complète du site, de même que l’ajout de plusieurs nouvelles activités.

Espace Péribonka

« DEC a récemment annoncé qu’ils allaient financer le projet. Il ne reste plus qu’à Patrimoine Canada à emboiter le pas. Ça ne devrait pas tarder puisque le Ministère de la Culture du Québec a embarqué aussi », fait valoir le député.

Le projet consiste notamment à redéployer le musée Louis-Hémon dans l’église située au cœur du village et de construire un nouvel hôtel de ville.

Passerelle du 49e

Promu par le Parc régional des Grandes-Rivières du lac Saint-Jean, le projet implique la construction d’une nouvelle passerelle sur la Péribonka. On souhaite ainsi relier par le nord tous les sentiers de motoneige et de quad existants entre le Lac-Saint-Jean et le Saguenay. Quoiqu’il attende encore des nouvelles du fédéral, le député a bon espoir d’obtenir le financement nécessaire.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires