Pierre et Marie n'oublient pas !

Pierre et Marie n'oublient pas !

PARENTS SATISFAITS. Avec beaucoup d’émotions et de fierté, Pierre Pilote et Marie Gagnon, les parents d’Olivier Pilote, sont passés ce lundi constater l’ampleur que l’on vient de donner au « Parc Olivier Pilote » attenant à l’école St-Pierre. Quelque huit ans après le décès accidentel de leur fils, ils n’oublient pas les événements même si avec le temps, les choses s’estompent mais restent fragiles.

Olivier Pilote était un espoir montant dans le domaine de la natation. Malheureusement, le 8 août 2006, à l’âge de 17 ans, il décédait accidentellement à Alma.

Ce petit parc-école vient de subir une transformation majeure. Identifié depuis 2007 par l’appellation « Parc Olivier Pilote », à la mémoire du jeune nageur de haut niveau qui avait fait sa marque à l’école St-Pierre comme élève très brillant et ami de tous, on vient d’y investir 55 000 $ pour en faire un véritable parc municipal.

« On est très fier de cela, surtout que tu vas en reparler encore… C’était le 8e anniversaire de son accident. Avec le temps, les choses s’estompent mais ça reste fragile. Avec des événements comme ceux des dernières semaines, dont le grand-père et son petit-fils morts en VTT, ça nous rentre dedans. Et en fin de semaine, c’était une jeune fille… On est tout le temps confronté à cela », souligne Marie Gagnon.

Et d’ajouter du même souffle son conjoint: « On ressent ce qu’ils vont ressentir, par où ils vont devoir passer. Il y a des étapes à passer, on le sait par où ils vont passer et on se met presque à leur place », ajoute Pierre Pilote.

Naturellement, cette amélioration du parc réjouit le couple Pilote/Gagnon pour qui, la vie doit suivre son cours. Notamment, ils ont mis beaucoup d’énergie sur leur fille qui à l’époque avait 12 ans. Elle est aujourd’hui en 2e année d’université.

« Entouré d’amour, on s’en sort, c’est fait fort la vie. Tout ça, ça l’a changé des choses… Ce qu’il faut retenir là-dedans, c’est que l’on pense que l’on est devenu de meilleures personnes. C’est bizarre, mais c’est comme ça que l’on s’en est sorti. On avait fait une promesse à Olivier et on l’avait écrite pour être sûr qu’on tiendrait notre promesse… On a tous nos petits défauts mais on a essayé, après cet événement-là de devenir meilleur, d’accepter les autres comme ils sont et d’aider et d’être capables. On n’était pas de mauvaises personnes, mais aspirer à devenir meilleur, c’est encore notre désir, de faire beaucoup attention les uns aux autres, à ceux qui souffrent et qui ont de la peine et d’essayer de les aider… c’est juste cela », de conclure Marie Gagnon.

Un 2e parc pour le quartier St-Pierre

Au cours des dernières semaines, les employés de Ville d’Alma ont refait au complet les installations du parc-école St-Pierre.

En fait, les quelque 55 000 $ injectés ont permis de refaire au complet les infrastructures de base et procéder à la mise en place de multiples jeux modernes dédiés aux jeunes de l’école et du secteur.

« Il s’agit d’un parc-école non catégorisé. Pour nous, c’est une belle entente car pour le quartier St-Pierre, le parc de quartier est situé dans la plateau d’en haut, sur l’Avenue de provence.. Les jeunes qui demeurent plus en bas près de la rivière ont maintenant leur parc et ne seront plus obligés de traverser le boulevard Auger pour s’y rendre », commente avec satisfaction Jocelyn Tremblay, directeur du service des Loisirs de Ville d’Alma.

L’entente est à l’effet que la commission scolaire fournit le terrain et Ville d’Alma en défraie l’aménagement et l’entretien.

Partager cet article