Plantation de 400 arbres : Du « reboisement social » à Alma

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Plantation de 400 arbres : Du « reboisement social » à Alma
Une dizaine de bénévoles de tous les âges ont répondu à l’appel d’ Alma en transition et une vingtaine de citoyens ont permis d’amasser près de 1000 $ pour financier le projet. (Photo : Trium Médias - Julien B. Gauthier)

Une dizaine de bénévoles ont planté pas moins de 400 arbres la récemment à Alma, dans le secteur du ruisseau Rouge. L’événement a été organisé par le regroupement Alma en transition et par la coopérative Arbre Évolution. Il a été financé grâce à une récolte de fonds citoyenne et par l’appui de divers organismes.

« Le but était de reboiser les abords du ruisseau Rouge et de créer une zone tampon pour assurer sa protection. Chaque hiver, la ville souffre la neige et le sel sur la bande riveraine. Les arbres permettent donc de protéger le ruisseau », explique Thomas Hiessler, chargé de projet pour Arbre Évolution, une coopérative basée au Bas-Saint-Laurent qui parcourt chaque été le Québec pour effectuer du « reboisement social ».

Ainsi, 400 chênes, tilleuls, pins blancs, mélèzes, érables, micocoulier et arbustes ont été plantées pour protéger le ruisseau, mais aussi pour compenser les émissions de carbone, la mission principale de la coopérative Arbre Évolution.

Pour financer le projet, une campagne de sociofinancement citoyenne a été lancée par Alma en transition et près de 1000 $ ont été amassés en trois jours. La démarche a pu compter sur l’appui financier d’Alma, du Conseil régional de l’environnement et du développement durable du Saguenay – Lac-Saint-Jean (CREDD), de Viridis Environnement, de Nutrite Belle Pelouse, de Desjardins et de Fondations RCG.

Fonctionnement

Benoit Poiraudeau, co-porte-parole d’ Alma en transition et Thomas Hiessler, chargé de projet pour Arbre Évolution.(Photo Trium Médias – Julien B. Gauthier)

Le programme de « reboisement social » d’Arbre Évolution permet la compensation CO2 par la plantation d’arbres. Chaque année, un appel de projets est lancé par la coopérative partout au Québec. Le groupe Alma en transition a donc répondu à l’appel. Une initiative semblable a également eu lieu à Roberval et à Lac-Bouchette.

Pour assurer la survie des arbres une fois qu’ils sont plantés, une entente de 50 ans avec Alma a notamment été signée. Ce faisant, si un arbre meurt pour cause humaine, celui-ci sera remplacé.

Par la suite, un suivi annuel est fait par Arbre Évolution. Un courriel est envoyé pour rappeler les bonnes pratiques d’entretien et pour vérifier le taux de mortalité. À la cinquième année, une visite de la plantation est effectuée par un professionnel d’Arbre-Évolution.

Pour les 45 années suivantes, un suivi virtuel est effectué à l’aide de photos satellitaires et un rappel par courriel est effectué aux cinq ans.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des