Plus important que jamais

Janick Emond, journaliste de l’Initiative de journalisme local
Plus important que jamais
Les intervenants du CPS 02, Mathieu Brisson et Mélanie Lapierre témoignent que la pandémie a généré plus d’appels. (Photo : archives)

La 31e édition de la semaine de prévention du suicide a définitivement une tournure particulière cette année en raison de la pandémie.

Avec la crise sanitaire et les confinements, les questions entourant la santé mentale sont plus que jamais au cœur de l’actualité et des discussions.

« Je pense que la population est plus consciente que jamais de l’importance de la santé mentale et de la prévention du suicide. La campagne de cette année sonne différemment », mentionne l’intervenante régionale du Centre de prévention du suicide 02, Mélanie Lapierre.

Elle ajoute d’ailleurs qu’en 2020, dans l’ensemble des centres de prévention du suicide au Québec, une hausse d’appels a été remarquée.

« Dans un sens, c’est quand même bon signe, puisque ça montre que les gens sont prêts à aller chercher de l’aide, mais d’un autre côté, ça montre qu’il y a encore plus de détresse. »

Pas plus de suicide

Mélanie Lapierre signale toutefois que le taux de suicide n’a pas augmenté dans la dernière année.

« Il n’y a pas de changement pour le moment au niveau des statistiques, malgré les fausses informations qui peuvent circuler sur les réseaux sociaux. On ne voit pas d’augmentation du taux de suicide. »

Une 31e édition virtuelle

Concernant la programmation de cette 31e édition de la semaine de prévention du suicide, la crise sanitaire force les organisateurs à tenir les évènements de manière virtuels.

Ça n’a toutefois que très peu d’impact sur la programmation d’activités de la semaine. Tout a commencé dimanche dernier avec l’habituel brunch pour les personnes endeuillées à la suite d’un suicide.

« Les participants avaient reçu à la maison une boite surprise, remplie de petites choses pour prendre soin d’eux. »

Le mercredi 3 février aura lieu la conférence grand public, offerte en mode virtuel seulement. C’est le psychologue clinicien Marc-André Dufour, qui est impliqué en prévention du suicide depuis plus de 25 ans, qui sera le conférencier de la soirée.

Les billets sont disponibles au coût de 10 $ sur lepointdevente.com.

Tout au long de la semaine, les équipes des centres de prévention du suicide seront bien

Partager cet article