Faciliter l’intégration dans la communauté

Janick Emond, journaliste de l’Initiative de journalisme local
Faciliter l’intégration dans la communauté
Mariana Grekoff, l’une des fondatrices du Collectif de femmes immigrantes Saguenay-Lac-Saint-Jean. (Photo : courtoisie)

Que ce soit pour mieux s’intégrer à la communauté, favoriser des rapprochements interculturels avec la population régionale ou encore pour briser l’isolement, voilà quelques-unes des motivations qui a poussé un groupe de femmes immigrantes à fonder le Collectif des femmes immigrantes Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Le collectif, c’est une façon de s’approprier notre propre discours.  C’est une façon positive aussi de montrer que nous sommes là et que nous ne sommes pas une charge pour la société », mentionne l’une des fondatrices du collectif, Mariana Grekoff.

Elle souligne que la mission principale de cet OBNL est de faciliter les relations interculturelles et favoriser l’inclusion des femmes et des personnes immigrantes dans la communauté.

« Le collectif est une façon pour nous de se mettre ensemble pour s’impliquer dans la communauté. C’est une façon de se faire un réseau, de sortir de la maison, de briser l’isolement, d’apprendre la langue, de s’entraider dans le processus d’immigration, de défendre nos intérêts et de créer des liens avec la communauté régionale. »

Implication

Pour y arriver, le Collectif qui compte sur environ 130 femmes membres de partout dans la région, participe à de nombreuses activités et consultations.

Depuis 2017, les femmes du Collectif ont été consultées par des organismes afin de les aider dans différentes questions politiques.

« Par exemple, on a été consulté par Récif 02 pour faire une révision de leur image pour qu’elle soit plus inclusive. Aussi, on a été invité à s’asseoir à la table de consultation pour l’immigration avec le député Alexis Brunelle-Duceppe. »

Les membres s’impliquent également de près avec la communauté.

« Avec le Café l’Accès à Alma, on a tenu une activité où nous préparions des repas de nos pays pour les offrir aux gens d’ici. On s’est impliqué dans le Relais pour la vie, dans le festival Tam Tam Macadam ou encore le festival de soccer de la région. On fait des activités de sensibilisation concernant la diversité, on travaille dans les jardins communautaires à Alma, etc. Nos activités ont toujours pour but d’échanger avec les gens d’ici. »

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires