Procédures de la CSLSJ pour déterminer la suspension des cours en cas d’intempéries.

Photo de Jacques Lahaye
Par Jacques Lahaye
Procédures de la CSLSJ pour déterminer la suspension des cours en cas d’intempéries.
La Commission scolaire du Lac-Saint-Jean a adopté une série de procédures pour assurer la sécurité des élèves en cas d’intempéries. (Photo : Photo Trium Médias – Archives)

La Commission scolaire du Lac-Saint-Jean (CSLSJ) souhaite faire un rappel à la population de ses procédures à propos de la décision de maintenir ou de suspendre les cours pour l’ensemble des écoles et des centres de la Commission scolaire.
Ainsi, l’évaluation de la situation se fait entre 4 h et 6 h 30 à l’aide de différentes données recueillies auprès d’Environnement Canada, la Sûreté du Québec, les transporteurs et différents observateurs désignés sur l’ensemble du territoire de la Commission scolaire.
Lorsque la Commission scolaire décide de suspendre les cours, un avis est envoyé aux différents médias locaux et régionaux dès que la décision est prise; un bandeau très visible est affiché sur la page d’accueil du site Web de la Commission scolaire : www.cslsj.qc.ca.
Aussi l’information est publiée sur la page Facebook de la Commission scolaire https://www.facebook.com/cslsj, et un message courriel est envoyé aux parents et élèves inscrits sur la liste d’envoi courriel en cas d’intempéries. Pour ceux qui désirent s’inscrire à cette liste, il est possible de le faire à l’adresse suivante : www.cslsj.qc.ca/tempete.
 Le froid
En cas de froid intense, la CSLSJ précise qu’il n’y a pas de température prédéterminée entraînant automatiquement la suspension des cours, sauf pour les élèves en fauteuil roulant. En pareil cas, les parents de ces élèves seront avisés personnellement.
À noter également que la suspension des cours n’entraîne généralement pas la fermeture des services de garde. Ceux-ci demeurent ouverts à moins d’avis contraire. Malgré la décision de maintenir les cours, un parent peut décider de garder son enfant à la maison.
À moins de circonstances exceptionnelles, la Commission scolaire n’interrompt pas les cours dans ses écoles et ses centres lorsqu’une tempête ou d’autres intempéries surviennent en cours de journée, la Commission scolaire considère que l’endroit le plus sécuritaire pour les élèves est dans l’établissement et non sur la route. Les élèves sont alors retournés à la fin des cours.

Partager cet article