Produits Forestiers Résolu suspend la fermeture de la machine #9

Produits Forestiers Résolu suspend la fermeture de la machine #9

La fermeture de la machine #9 à l

ÉVÉNEMENTS. Produits Forestiers Résolu a rencontré les employés de l’Usine Alma ce matin pour confirmer qu’elle reportait de plusieurs semaines la fermeture de la machine à papier #9 qui était prévue le 1er avril prochain. La fermeture d’une usine compétitrice aux États-Unis permet de laisser croire que l’Usine Alma pourrait récupérer une partie de cette production et la diriger vers la machine #9 à Alma.

Lors d’un entretien téléphonique, Karl Blackburn, responsable des communications Pour PFR a confirmé la bonne nouvelle alors que les éléments nouveaux au dossiers invitent la direction à revoir ses plans.

« Nous avons rencontré nos employés ce matin pour leur faire part de ces nouveau éléments qui nous amènent à réviser notre décision. L’usine Manistique Paper au Michigan ferme ses portes dès demain et il y a des produits que l’on est en mesure de faire. On va mettre notre équipe des ventes sur ce dossier pour voir quels produits on serait en mesure de récupérer. Ainsi, on repousse de plusieurs semaines la fermeture de la machine #9 à Alma », a lancé avec enthousiasme Karl Blackburn.

Naturellement, ce report de la fermeture sera conditionnel aux nombres de commandes que PFR sera ainsi en mesure de reprendre de son compétiteur et surtout, quels en seront les volumes à produire.

PFR entend bien prendre le temps pour bien analyser la situation avec l’arrivée de ces nouveaux éléments dans le portrait.

Réaction de Marc Asselin

En apprenant la bonne nouvelle, le maire d’Alma, Marc Asselin s’est réjoui pour les employés qui sont également ses anciens collègues de travail.

« Il ne faudrait pas que l’on fonde de faux espoirs mais je me réjouis pour les gars car on commençait à toucher directement les plus jeunes travailleurs car il n’y a plus beaucoup de marge de manœuvre pour les travailleurs aînés qui pourraient prendre leur retraite », a lancé dans un premier temps Marc Asselin en espérant que la prolongation de la machine #9 sera la plus longue possible.

Ce dernier se réjouit également de voir que PFR est revenu à de meilleurs sentiments envers l’obligation de retrouver sa certification FSC sur ses territoires de coupe au Lac-Saint-Jean.

« Je pense que le message politique et syndical a passé comme de quoi PFR n’avait pas le choix de retrouver ses certifications. Ça augure bien », lance Marc Asselin

Partager cet article